Et si vous mettiez à profit les qualités de vos collègues (au lieu de vous focaliser sur leurs défauts) ?

pexels-photo-2041393

Vous avez sans doute des personnes autour de vous au travail dont vous vous plaignez : certaines manquent de rigueur, d’autres d’esprit d’initiative, etc. Il est possible que vous fassiez fausse route. Un bon moyen pour le comprendre est de faire l’analogie avec votre vie privée, en l’occurrence votre vie de couple.

Très souvent, dans les couples, on reproche à l’autre ce qui fait qu’on l’a choisi.e au départ. Vous aviez été attiré.e par son côté fiable et rassurant, maintenant vous lui reprochez son manque de fun et de passion. A l’inverse, vous aimiez son côté spontané, aujourd’hui vous pointez du doigt son manque d’organisation. Ce processus révèle trois erreurs :

  • Oublier que les qualités entraînent des défauts qui leur correspondent : stabilité va souvent avec ennui, passion avec instabilité, etc.
  • Demander à l’autre de devenir l’inverse de ce pour quoi vous l’avez choisi.e, ce qui ne fonctionne généralement pas très bien et signifie vouloir tout et son contraire. Même quand cela se produit, on finit alors par se dire « je ne reconnais plus la personne avec laquelle je me suis marié.e ».
  • Perdre de vue que l’autre vous a probablement choisi pour des qualités complémentaires : apporter de la stabilité, de l’organisation, du fun, etc.

Cela veut dire que quand vous vous plaignez que l’autre ne range pas ou n’organise pas assez par exemple, vous ne vous rendez pas compte que c’est en fait ce que vous apportez dans le couple : c’est votre point fort ou ce que vous estimez important. Alors au lieu de demander à l’autre de devenir comme vous, valorisez à vos yeux ce que vous apportez et que l’autre n’est pas capable de faire, du moins pas aussi bien que vous. Jouez plutôt la carte de la complémentarité : qu’est-ce que l’autre apporte de différent et sur lequel vous êtes moins à l’aise ?

C’est la même chose au travail. Certes, il y a des caractéristiques qui sont liées aux tâches à mener. Mais, trop souvent, on néglige le fait de répartir différemment les tâches en fonction des points forts. Vous avez recruté quelqu’un pour son adaptabilité, sa souplesse d’organisation et vous déplorez qu’il ou elle ne soit pas aussi rigoureux.se que vous ? Forcément, vous avez misé sur des qualités différentes ! La rigueur, c’est vous. C’est votre point fort, c’est ce que vous apportez comme valeur ajoutée. Alors, allez-y avec fierté et voyez si vous pouvez valoriser et mettre davantage à profit les qualités des autres, qui sont complémentaires des vôtres.

C’est ce qui vous permettra davantage de tranquillité d’esprit, mais aussi de performance collective. De manière générale, il est plus efficace de changer l’affectation des tâches que de chercher à changer les personnes. Rappelez-vous en aussi pour votre vie de couple…

Ancien directeur du développement des talents chez KPMG, psychologue clinicien, thérapeute spécialisé en thérapies comportementales et cognitives (TCC) et en thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), Christophe Deval est associé fondateur de A.Life, co-auteur de “Simplifiez vos relations avec les autres” et “Découvrir l’ACT” (Intereditions). Plus d’infos : www.a-life.fr et  www.act-life.fr

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
8 principes pour une équipe tournée vers l’intérêt collectif
Managers : 3 pistes pour redonner du sens à vos équipes
12 rituels à instaurer pour mieux travailler en équipe

 

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares