Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous dire : « Il (ou elle) ne comprend rien ! Ca fait quatre fois que je lui explique ! » ? En l’occurrence, cette personne n’est peut-être pas la seule à ne rien comprendre. Certes elle n’a toujours pas compris au bout de la 4ème explication. Mais qui utilise quatre fois de suite la même stratégie qui ne fonctionne pas ?

Nous sommes tellement habitués depuis tout petits à apprendre par instruction, que ce soit à l’école ou à la maison (« regarde à droite et à gauche avant de traverser ») que nous pouvons perdre de vue que ce n’est pas le seul mode d’apprentissage.

Il existe en fait 3 modes d’apprentissage :

– Mode par instruction (ou règles verbales) : on nous dit quoi faire

– Mode par observation : on voit quelqu’un faire, nous montrer

– Mode par expérimentation : on teste et on apprend par essai et erreur.

Savoir quelle approche utiliser dépend du niveau de compétence de la personne, du contexte et de sa personnalité. Par exemple, quelqu’un d’expérimenté a généralement peu besoin d’instructions précises (ça peut même être agaçant car perçu comme dévalorisant) et il est préférable d’utiliser l’expérimentation au départ (ce qui est souvent suffisant).

Concernant le contexte, lorsque la tâche est simple et que les délais sont serrés, le mode par instruction est préférable car plus rapide et plus précis. Idem dans les cas où les questions de sécurité sont centrales (mieux vaut ne pas apprendre par essai et erreur si vous travaillez dans une centrale nucléaire).

Les préférences de la personne entrent aussi en jeu. Donc si vous expliquez plusieurs fois de suite et que ça ne fonctionne pas, il est possible que la tâche soit trop complexe pour le niveau de compétence de la personne. Il est également possible que vous ayez intérêt à changer de canal :

– mode par observation : montrez avec un exemple ou encore faites un schéma

– mode par expérimentation : laissez la personne travailler elle-même pendant un laps de temps sur le sujet, qu’elle puisse le retourner dans tous les sens avant de venir vous poser des questions. Vous pourrez alors aussi éventuellement repasser au mode par instruction car la personne se sera familiarisée avec le sujet.

Envie d’aller plus loin ?

Retrouvez d’autres clés dans le livre Soft skills – 10 séances d’autocoaching pour cultiver ses talents (collection My Happy Job, Vuibert, mai 2020). Christophe Deval propose aussi un programme à distance pour mobiliser les 10 soft skills indispensables et relever vos défis. Plus d’infos : www.a-life.fr/modules-courts-a-distance/

Découvrez tous les livres de la collection My Happy job : www.myhappyjob.fr/les-livres/

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Méthode des 4 couleurs : mieux se connaître pour mieux se comprendre

Photo by Thought Catalog on Unsplash

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici