Comment rester positif pendant le confinement ? Quels rituels mettre en place pour garder le moral et tenir le coup sur la durée ? Voici des conseils, exercices et bons plans en ligne.

Lewis Gotteland, fondateur de HappyQuest : “Je vous propose un exercice de psychologie positive pour nourrir agréablement vos émotions. Pour bien débuter votre journée de travail, envoyez un mail de gratitude à un proche ou à un collègue.”

Stéphane Gueguen, fondateur de Happiness Work et des JIMAT vous donne deux conseils :
  • 1/ Le lâcher-prise

“Le contraire du mot “lâcher-prise“, c’est “contrôle””. Donc le meilleur moyen de lâcher-prise, de prendre de la distance avec ce qui nous arrive, c’est de se poser les questions suivantes : 1/ Avons-nous le contrôle de la situation ? 2/ Pouvons-nous avoir une influence sur la situation ? Dans le cas du coronavirus et de l’impact que cela a sur notre quotidien ou sur nos activités commerciales, avons-nous le contrôle de la situation ? Je dirais que non et que personne sur cette planète n’a vraiment le contrôle de la situation hormis peut-être quelques chefs d’état. Pouvons-nous avoir une influence sur ce qui nous arrive à cause de cette pandémie ? Pas vraiment. Nous ne pouvons pas obliger les clients à maintenir leurs prestations, leurs commandes, leurs engagements. La seule chose que nous puissions faire pour influencer sur ce qui nous arrive, c’est de suivre les recommandations pour que cette situation soit la plus courte possible et éventuellement réfléchir à des activités qui pourraient correspondre aux besoins des clients dans ce contexte (formations à distance, mise en place du télétravail, déploiement du travail collaboratif à distance, agilité…)
Donc, si nous considérons que nous n’avons ni le contrôle, ni d’influence sur la situation que nous vivons, le mieux est de prendre une certaine distance et d’arriver à relativiser (plus facile à dire qu’à faire, j’en ai conscience !).

2/ Voir le positif
Les neurosciences ont mis en lumière le “biais négatif” chez l’être humain. Si dans une journée, il nous arrive 9 choses positives et une négative, il est fort probable que nous ne pensions qu’à ce qui nous est arrivé de négatif. Avec la situation liée au coronavirus, nul doute que nous n’aurons pas de mal à trouver tous les impacts négatifs. Mais en se forçant un peu, nous réaliserons qu’il y a aussi certains impacts positifs. J’ai notamment en tête :
– pour tous ceux qui sont sensibles à l’écologie et qui prônent la décroissance. Les émissions de CO2 sont en nette diminution depuis l’arrivée du virus.
– profitons de cette période pour faire ce que nous n’avons généralement pas le temps de faire, ce qui nous semble moins urgent
– faisons-nous plaisir (lire, passer du temps avec nos enfants, se reposer)
– prenons de la hauteur dans notre activité, chose que nous n’avons jamais le temps de faire en temps normal car nous avons “la tête dans le guidon”. Où voulons-nous aller ? Quelles sont nos réelles aspirations, nos envies profondes ?
– cette situation va pousser de nombreuses entreprises à expérimenter le télétravail et ils risquent de se rendre compte des bienfaits du télé-travail ! Non, nous ne sommes pas moins productifs, bien au contraire ! 😊

L’équipe de BloomR Impulse vous propose un programme 100% énergie : “On le sait, l’heure n’est pas franchement à l’enthousiasme débordant. Entre ceux qui souffrent de l’isolement entre quatre murs, de l’éloignement social, des conditions de leur confinement, ceux qui travaillent comme des acharnés pour soigner, nourrir, livrer ou juste rester à flot, ceux qui sont effectivement malades, ceux qui doivent jongler au quotidien entre télétravail, enfants, et soin aux autres… Ces prochaines semaines risquent d’être une épreuve pour beaucoup d’entre nous. Mais, mais, mais…cela ne nous empêche pas de faire preuve d’un peu d’optimisme, n’est-ce-pas ? D’essayer de tirer du positif de la situation. D’y voir un silver lining comme disent les Anglais. Car oui, lorsque les conditions le permettent, c’est aussi l’occasion de se recentrer sur soi, de savourer pleinement les temps en famille, de ralentir, de se poser, de s’extraire enfin du tourbillon du quotidien et de faire le point.

Pour cela, Bloomr Impulse a concocté  “Energie !”, un programme gratuit pour se rebooster. Comme une voiture que l’on révise avant un long voyage pour remettre de l’huile dans le moteur, recharger la batterie et remplir le réservoir, l’objectif est de distiller une fois par jour, par mail, de quoi nourrir votre optimisme, vous aider à évacuer la pression, à vous remettre sur le chemin de vos envies et à prendre soin de vous. Bref, à vous faire du bien ! Pour vous inscrire gratuitement, c’est par ici : http://eepurl.com/gWYlkP

Adrien Chignard, psychologue du travail, fondateur de Sens et Cohérence, propose chaque jour des exercices sur son compte LinkedIn. En voici un pour augmenter votre niveau de bien être à court, moyen et long terme : “Il s’agit d’identifier vos forces de caractère et d’en utiliser une par jour dans une activité spécifique. Je vous invite à imprimer l’infographie ci-dessous, à suivre les consignes et à l’aimanter au frigo. Un exemple pour moi : ma 1ère force c’est l’amour de l’étude et de l’apprentissage. Désormais je consacre chaque lundi après midi à écrire un chapitre de mon livre, à lire une étude scientifique et à préparer mes cours pour mes étudiants à l’université. Je me sens aligné avec mes valeurs, plein d’énergie et j’ai la satisfaction de faire usage de ce que j’aime le plus. La cerise sur le gâteau ? Passer le test avec son conjoint et en parler ensuite, ça renforce les liens qui vous unissent et donne du sens à pas mal de quiproquos de couple. Et vous, c’est quoi votre force principale ?”

Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel, auteures de Cultiver l’optimisme et J’arrête de renoncer à mes rêves (Eyrolles) : “Il est indispensable de repenser la cohésion d’équipe. Cela n’est la même chose de travailler chez soi, par choix, un jour par semaine, que d’être contraint de le faire pour une durée indéterminée. L’être humain est un animal social, maintenir le lien avec ses collègues devient alors primordial. Du côté des entreprises, des rites peuvent être instaurés facilement, comme par exemple des visioconférences en début de journée, pour se donner des nouvelles et entretenir la motivation des équipes (pas seulement pour maintenir les réunions « classiques ») ou la création d’un groupe Whatsapp, pour échanger de manière plus informelle. Du côté des individus, nous pouvons tous veiller à maintenir des contacts conviviaux, au-delà des échanges de mails purement professionnels : et si vous décrochiez votre téléphone pour appeler un.e collègue, juste pour le plaisir ? Enfin, il est probable que l’activité de certains se réduise fortement, tandis que d’autres seront sur-sollicités pour gérer la crise. Si vous êtes dans le premier cas, vous pouvez proposer vos services à vos collègues débordés : ils seront surement ravis et cela développera une solidarité qui durera, nous l’espérons, bien au-delà des difficultés actuelles. En résumé, nous n’avons qu’un conseil à vous donner : serrez-vous les coudes… et pas les mains !”

Mettez-vous (enfin !) à la méditation
Petit Bambou a ouvert à tous son programme «Sourire à l’Anxiété» : onelink.to/petitbamboufr !  L’équipe vous a aussi concocté un programme pour faire une pause et prendre soin de soi chaque matin. Un moment interactif où vous pourrez poser des questions, partager vos émotions. Il suffit de venir à 9h sur la page Facebook de Petit Bambou : https://t.co/asURYguPa1

Stéphane Nau a aussi lancé des méditations ouvertes à toutes et tous. Un moyen de reconnaître ce que nous ressentons et de nous apaiser, et de nous reconnecter notre bienveillance et notre joie. Il suffit de s’inscrire à la séance qui vous convient : https://commentcava.org

Enfin, consultez des comptes sur les réseaux sociaux qui vous font sourire !

Notre coup de coeur ? Patate@Work à suivre sur Instagram. Gaëlle Roudaut y croque de “petites saynètes sur le monde du travail, avec un regard un rien décalé, et gentiment impertinent”. A suivre sur https://www.instagram.com/lapatatework/

Bonus : le film “C’est quoi le bonheur pour vous ?” de Julien Peron est accessible gratuitement pendant toute la durée du confinement.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Christophe André : le bien-être au travail grâce à la psychologie positive
Ces habitudes qui vous rendent malheureux (épisode 1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici