L’enfermement à domicile, votre cerveau n’aime pas ça. Et il va tout mettre en œuvre pour faire de cette expérience un enfer, en vous stressant ou en vous faisant peur. Ne l’écoutez pas, mais entendez les leçons qui se cachent derrière…

« C’est insupportable de rester enfermé.e comme ça ! »
Parce que d’habitude vous passez vos journées à gambader dans les champs ? Chaque jour, vous passez de chez vous à votre voiture ou le métro pour vous enfermer au travail. Une des différences est qu’au travail le rythme est cadré et en bonne partie déterminé par le monde professionnel. Par conséquent, planifiez vos journées à la maison comme vos journées au bureau, y compris les moments de détente, en famille ou de séries télé. Et n’oubliez pas que vous avez le droit de sortir un peu quand même. La leçon à retenir pour la suite : vous avez besoin de passer plus de temps en plein air que vous ne le pensez.

« Impossible de travailler en étant sans arrêt dérangé.e par les enfants »
C’est sûr qu’en temps normal vous pouvez passer des heures à vous concentrer sans la moindre perturbation. Faites le test : remplacez le mot « enfants » par « clients », « collègues », « emails » ou encore « appels téléphoniques ». Ça vous rappelle quelque chose ? Vous savez travailler en étant dérangé.e : vous le faites toute l’année ! Néanmoins, négociez en famille des moments de tranquillité et rappelez-vous quand vous reviendrez au travail que vous pouvez en faire autant pour être moins dérangé.e en permanence.

« Ça me déprime tout ce qu’on voit à la télé et sur les réseaux sociaux »
C’est le cas le reste du temps même si ce sont sur des sujets moins graves. Le temps passé devant la télé ou sur les réseaux sociaux joue sur le moral, ne serait-ce qu’en se comparant aux autres qui ne postent que les moments exaltants de leur vie ou en entendant en permanence des mauvaises nouvelles. Offrez-vous un sevrage intermittent : seulement quelques moments par jour pour la télé et les réseaux sociaux. La leçon à retenir : la vraie vie ne se passe pas sur un écran et vous devriez les lâcher un peu plus souvent.

« Je m’ennuie. Je trouve le temps long »
Vous vous plaigniez de courir tout le temps et de ne pas avoir une minute à vous ? C’est votre moment ! Profitez-en pour vous reposer, faire des siestes ou encore méditer. Accordez-vous des plages pour ne rien faire et planifiez le reste du temps. La leçon à retenir : vous avez en fait besoin de réapprendre à ne rien faire plutôt que de passer sans cesse d’une action à l’autre, même pendant votre temps libre.

« Je me sens isolé.e de mes collègues »
Bon, déjà, c’est parfois une bonne chose. Sinon, quand vous êtes au bureau, vous les voyez tant que ça vos collègues ou sont-ils juste à proximité, tout le monde devant son ordinateur ou au téléphone ? Vous n’en aviez pas marre de perdre votre temps en réunion ? C’est le moment d’échanger pour de vrai avec eux et, dans votre vie perso, de reprendre contact avec des gens que vous appelez rarement. Dites-vous aussi que vous serez contents de revoir vos collègues de retour au bureau. Et la leçon : vous vouliez plus de télétravail ? Il y a des chances que ça rentre pour de bon dans les mœurs des entreprises…

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Coronavirus : comment réduire votre stress et relâcher la pression ?
Télétravail : nos conseils pour être efficace (même avec vos enfants !)

Article précédentBienvenue au Calbut Breton !
Article suivantCoronavirus : comment garder le moral pendant le confinement ?
Avatar
Diplômé de l’ESSEC, psychologue clinicien et thérapeute praticien en thérapies comportementales et cognitive, Christophe Deval est spécialisé dans le développement de la flexibilité psychologique et comportementale et l’ACT (Acceptance and Commitment Training). Après 5 ans d’expérience en audit financier, puis 15 ans en ressources humaines, il a quitté KPMG où il était Directeur du Développement des Talents jusqu’en 2018 pour créer la société A.Life, dont la vocation est de développer l’agilité individuelle, relationnelle et collective, et plus généralement les soft skills internes. Il est co-auteur de « Vous avez tout pour réussir », « Simplifiez vos relations avec les autres » et auteur de « Découvrir l’ACT ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici