Afin de lutter contre “le raz de marée Omicron”, le télétravail est redevenu obligatoire au moins trois jours par semaine. Si les entreprises sont généralement bien rodées au travail à distance, après plus d’un an et demi de crise du Covid-19, certaines difficultés persistent…

Qu’est-ce que les salariés attendent de leur entreprise pour bien les accompagner dans leur pratique du télétravail ? Voici 5 éléments clés qui ressortent de la dernière étude réalisée par JPG spécialiste de l’aménagement des espaces de travail, du mobilier et des fournitures de bureau (1). Et des ressources pour y remédier.

1° Un manque de confort et de matériel

9 télétravailleurs sur 10 attendent un accompagnement matériel avec la mise à disposition de consommables et de mobilier. Pour 42% d’entre eux, le fauteuil de bureau reste l’équipement qui fait le plus défaut. Viennent ensuite le bureau adapté et l’imprimante pour 27%, puis les rangements et une bonne connexion Internet.

A lire :
Le boom des kits télétravail
Télétravail et ergonomie : notre guide de survie

2° Des pratiques managériales à adapter

60% des télétravailleurs pensent qu’un accompagnement au niveau managérial par l’entreprise a aussi son importance pour bien vivre le télétravail. Or, la crise sanitaire et les nombreux changements d’organisation qu’elle a engendrés ne sont pas forcément faciles à vivre pour les managers, plus enclins au burn-out que le reste des salariés. Certains managers se posent ainsi de nombreuses questions quant à la nature même de leurs missions.

A lire :
Comment accompagner les managers en cette période de crise ?
“Les managers doivent faire preuve d’un surcroît d’empathie vis-à-vis de leurs collaborateurs à distance”

3° Des règles à (re)préciser ensemble

79% des télétravailleurs s’accordent sur le fait que des règles bien définies et précisées sont importantes pour que le télétravail soit mis en place de manière satisfaisante. Vos pires ennemis ? Le flou et les non-dits.

A lire :
Télétravail : et si on arrêtait de reproduire la vie de bureau ?

4° Un isolement qui pèse

Parmi les salariés n’appréciant pas le télétravail, 36% déclarent avoir des difficultés à se retrouver seul sans pouvoir échanger facilement avec les collègues et les managers.

A lire :
Comment cultiver une bonne qualité de vie au travail à distance ?
– 10 jeux à tester pour booster votre QVT !

5° Une concentration parfois en berne

Parmi les salariés n’appréciant pas le télétravail, 35% confient avoir des difficultés à travailler à la maison et plus d’un sur dix explique, plus précisément, avoir du mal à se concentrer sur ses missions.

A lire :
Comment améliorer votre concentration ?
6 conseils pour (essayer) de télétravailler avec des enfants à la maison

(1) Étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif des actifs en emploi selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge, de sexe, de situation (étudiants ou actifs) et de régions (source INSEE 2017), de 500 français actifs ayant vécu le télétravail en 2021, et âgés de 18 ans et +, en septembre 2021.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
5 écueils à éviter en télétravail
Télétravail : ce que nous apprennent les entreprises en full-remote
Télétravail : 5 postures de yoga pour en finir avec le mal de dos

Article précédentSanté mentale au travail : 4 enjeux clés pour 2022
Article suivant“Il faut réussir à maintenir l’intérêt des dirigeants pour les sujets de qualité de vie au travail”
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici