Le manager crée les conditions pour que les membres de son équipe trouvent du sens, dans une posture ouverte, bienveillante, communicante et transparente. Les explications de Stéphane Nau, coach professionnel certifié et instructeur MBSR qualifié, auteur de Je médite au travail (Vuibert).

« Ça n’a aucun sens de faire ce dossier, franchement !

– Mais que se passe-t-il ? Pourtant, il faut bien le remettre dans les délais !

– Je ne vois pas l’intérêt de se compliquer la vie avec de la paperasse, et j’ai autre chose à faire.

– Mais je te demande de la faire, c’est tout !

– Pfff… »

Voilà un échange classique, non ? Si l’on ne comprend pas le sens, la tension monte… en soi et dans la relation. C’est une cause de souffrance élevée en entreprise et s’en préoccuper, c’est agir pour le bien-être de chacune et chacun au travail.

Les vertus du sens au travail

Victor E. Frankl, psychiatre autrichien, a découvert l’importance de donner un sens à sa vie dans les camps de concentration. Il en a connu quatre et a vu, de son regard de thérapeute, que la principale cause de névrose était la perte de sens. Il nous démontre également que lorsque l’on trouve un sens aux événements, alors la souffrance baisse et la santé mentale est meilleure. La perte de sens annonce le renoncement et la recherche de plaisir immédiat pour compenser.

En cela, donner du sens aux décisions et actions est une action puissante au service de la Qualité de Vie au travail.

Dans le cadre professionnel, le sens que nous donnons aux actions, décisions, initiatives est aussi une clé majeure de management. Le sens se définit comme une signification et une direction, une mise en mouvement. « Raison d’être, valeur, finalité de quelque chose, ce qui le justifie et l’explique », nous dit le dictionnaire Larousse… Cela tombe sous le sens !

Un manager ouvert et bienveillant

Une dynamique particulière s’engage lorsque nous trouvons du sens dans ce que nous faisons, et peut-être même dans notre existence : nous voyons plus clairement « pour quoi » nous faisons quelque chose, orientons nos décisions de manière plus ajustée, nous trouvons mieux notre place nourrissons notre élan de vie. Le sens permet de partager, d’actualiser notre potentiel, de ressentir accomplissement et efficacité.

On voit ainsi que manager, c’est donner du sens, c’est-à-dire porter la direction collective, engager le mouvement en s’appuyant sur 3 points essentiels :

          Donner une signification au travail

          Diriger, orienter la personne dans son travail

          Assurer la cohérence entre le travail et la personne qui l’accomplit

Le manager crée les conditions pour que les membres de son équipe trouvent du sens, dans une posture ouverte, bienveillante, communicante et transparente.

Il s’agit plus de proposer une direction et une signification que de donner des directives, si toutefois le stade de développement de l’équipe le permet.

Le triple mouvement du manager

Pour cela, le manager opérera un triple mouvement :

          Vertical, en grandissant de « donneur d’ordre » à « porteur de sens ». Il s’agit de croître en autonomie pour modifier sa posture identitaire.

          Horizontal, en se mettant à l’écoute de lui-même, des autres et des aspirations collectives. L’écoute est alors la qualité fondamentale à développer.

          Postural, en s’assurant de son alignement intérieur (les 7A du manager*). La connaissance et la conscience de soi sont des atouts majeurs du manager, lui permettant une conscience affûtée de ses besoins et aspirations.

5 actions pour cheminer vers la posture « sens »

  1.     Développer une écologie saine des signes de reconnaissance : valoriser le travail et la personne, les valeurs, l’engagement, de même que savoir accueillir les compliments !
  2.     Proposer des feedbacks appréciatifs* : faire de toute occasion, en particulier lors de difficultés, une opportunité de progrès. En particulier, commencer tout recadrage par l’appréciation de ce qui est positif et soutenant, ce que l’on apprécie.
  3.     S’autoriser des moments de pause : prendre des temps de ressourcement durant la journée, au cœur de l’action, pour explorer l’expérience vécue dans les situations au présent, et sa place dans le collectif et les relations.
  4.     Vérifier son alignement : vérifier sa cohérence intérieure (entre ce que je dis, fais, suis et mes besoins) et l’alignement avec la mission. Cela peut aussi être précieux pour l’équipe également.
  5.     Partager la vision dans chaque acte quotidien : faire de chaque décision et action une preuve de sens, au regard de la vision globale de l’entreprise, mais aussi de l’équipe et de la personne.

 En route vers le sens et la croissance !

* : vous en connaîtrez le détail dans mon livre Je médite au travail, Collection My Happy Job, Ed. Vuibert

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Comment faire preuve de courage managérial ?
Managers : 5 questions à vous poser régulièrement

Article précédentComment donner du sens à ce que l’on fait ?
Article suivantLes valeurs comme boussoles pour donner du sens au travail
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici