On entend beaucoup qu’il faut nous concentrer sur nos forces et oublier nos soi-disant faiblesses. C’est sûr que c’est plus facile et plus plaisant de se concentrer là-dessus. Mais est-ce vraiment si simple ?

Tout d’abord, nous avons intérêt à voir si ce que nous considérons ou ce que d’autres considèrent comme des faiblesses ne sont pas en réalité des forces (cf chronique sur l’hypersensibilité). Derrière chaque faiblesse se cache une force. Vous manquez de rigueur ? Non, vous êtes adaptable. Vous êtes trop sensible ? Non vous êtes empathique. Etc.

Mais voyons un peu plus loin. Imaginez-vous quand vous aviez un an environ, vous essayez de vous mettre sur vos deux jambes et vous tombez immédiatement après. Imaginez maintenant si vos parents vous avaient dit : « hop hop hop ! qu’est-ce que tu fais ? Concentre-toi plutôt sur tes forces. Perfectionne plutôt ta marche à quatre pattes ! ». Idiot non ? La marche sur deux jambes était une de vos forces mais vous ne le saviez pas encore. Chaque force a commencé comme une faiblesse. Rappelez-vous que l’inconfort précède la croissance. Donc forces ou faiblesse est un faux débat. Parfois nous avons besoin de développer nos faiblesses parce que c’est nécessaire à un travail qu’on adore par ailleurs.

Surtout, je crois qu’on se trompe de niveau de discussion. Si développer nos forces semble une si bonne idée, c’est parce que cela nous met dans une bonne énergie. Une énergie de croissance et de réalisation. Mais il n’y aucune raison que cette énergie soit absente concernant vos points faibles. Si vous abordez vos points faibles avec une énergie de lourdeur, de honte, de culpabilité, c’est sûr que ça va être pénible et peu efficace.

Il existe une alternative. Mon conseil : faites preuve de bienveillance envers vos points faibles, ne les évacuez pas, ne les rejetez pas. Au contraire, abordez-les comme l’opportunité de devenir un être humain meilleur. Si vous approchez vos soi-disant points faibles dans un esprit de croissance et de développement, dans une énergie d’acceptation et de désir de devenir meilleur au lieu d’une énergie négative de lutte et de jugement, vous allez développer vos points faibles dans un esprit de jeu et de réalisation, comme pour vos forces.

Rappelez-vous que ce que vous appelez des forces et des faiblesses sont juste des jugements dans votre tête. Nous sommes là pour grandir, c’est tout…

Envie d’aller plus loin ?

Retrouvez d’autres clés dans le livre Soft skills – 10 séances d’autocoaching pour cultiver ses talents (collection My Happy Job, Vuibert, mai 2020). Christophe Deval propose aussi un programme à distance pour mobiliser les 10 soft skills indispensables et relever vos défis. Plus d’infos : www.a-life.fr/modules-courts-a-distance/

Découvrez tous les livres de la collection My Happy job : www.myhappyjob.fr/les-livres/

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
“En travaillant son intelligence émotionnelle, on développe ses aptitudes, il n’y a pas que les diplômes qui comptent pour réussir !”

Article précédentNotre sélection d’idées cadeaux de Noël pour vos collègues
Article suivant“Créer sa propre activité est une façon de prendre sa vie professionnelle en main”
Diplômé de l’ESSEC, psychologue clinicien et thérapeute praticien en thérapies comportementales et cognitive, Christophe Deval est spécialisé dans le développement de la flexibilité psychologique et comportementale et l’ACT (Acceptance and Commitment Training). Après 5 ans d’expérience en audit financier, puis 15 ans en ressources humaines, il a quitté KPMG où il était Directeur du Développement des Talents jusqu’en 2018 pour créer la société A.Life, dont la vocation est de développer l’agilité individuelle, relationnelle et collective, et plus généralement les soft skills internes. Il est co-auteur de « Vous avez tout pour réussir », « Simplifiez vos relations avec les autres » et auteur de « Découvrir l’ACT ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici