Des idées pour faire le plein de lumière, même en hiver !

article lumiere naturelle hiver

On est tous pareil l’hiver : le manque de lumière plombe le corps et l’esprit. En attendant le printemps, des techniques existent pour limiter les effets du manque de soleil. Plus besoin d’hiberner !

« Il fait nuit quand je pars le matin, et quand je rentre le soir ! » Combien de fois avez-vous entendu (ou dit) cette phrase dans les derniers jours, toujours avec la même mine dépitée ? On est tous pareil, l’hiver, le manque de soleil modifie notre énergie et notre motivation – à la baisse.

C’est encore pire au travail où les employeurs sont peu nombreux à investir dans des éclairages chaleureux et réconfortant. Si on parvient à garder le moral en rallumant les bougies à la maison, au boulot, la foire aux néons blancs sape nos efforts ! 79% des personnes affirmeraient même être insatisfaites de l’éclairage sur leur lieu de travail, en France (étude Lutron). Pourtant, des solutions existent pour faire le plein de mélatonine, cette hormone qui influe sur notre horloge biologique et régule sommeil et humeur !

Des lampes magiques ?

C’est une tendance qui revient chaque année dans les listes de cadeaux de Noël, la luminothérapie propose de s’exposer quotidiennement sous une lumière blanche imitant le spectre du soleil. Réveils matin, ampoules, lampes de bureau ou séances chez des spécialistes de luminothérapie (non-remboursées par la sécurité sociale) … Les propositions -et leurs prix- sont multiples.

Les utilisateurs, eux, sont souvent unanimes, qu’ils l’utilisent comme lumière de cuisine, de bureau ou même de salle de bain. Elodie, professeur des écoles de 33 ans, valide son réveil de luminothérapie, dit « simulateur d’aube ». « La lumière dont on règle l’intensité, s’allume progressivement, c’est beaucoup moins brutal que la radio qui se déclenche d’un coup » apprécie-t-elle. « Ce n’est pas pareil que la lumière du jour et je ne pourrais pas dire si les effets durent toute la journée, mais ça facilite le lever », remarque la jeune femme, qui se fait aussi prescrire, chaque année, une ampoule de vitamine D pour faire le plein de la vitamine du soleil.

15% de productivité en plus

Plusieurs dizaines de collaborateurs de Nexity ont aussi pu tester cette fausse lumière du jour, grâce à un partenariat avec la société Luciole, dans le cadre d’une étude clinique du centre du Sommeil de l’hôpital de L’Hôtel-Dieu à Paris en fin d’année dernière. « On a installé des lampes qui reproduisent la lumière du 21 juin à Lyon, dont l’intensité varie au fil de la journée » raconte Gaël de Cagny, DRH. Cet éclairage qui reproduit la nature doperait la productivité de 15 à 20% selon l’entreprise qui l’a conçu. « Après quinze jours de tests, les questionnaires ont montré une amélioration du sentiment de bien-être, une diminution de la somnolence, et une augmentation de la rapidité et de la qualité des réponses aux exercices digitaux », rapporte-il. « On a tous ce sentiment, l’hiver, que l’on est moins tonique et que l’humeur de chacun est plus maussade, donc en tant que DRH je trouvais intéressant de voir par moi-même. Le sentiment n’est pas phénoménal, mais cela laisse un bon souvenir ! »

10 minutes de lumière rouge

La start up Helight, basée près de Lyon, mise quant à elle sur la photobiomodulation, c’est-à-dire la régulation du corps humain par la lumière. « On est parti du constat scientifique (plus de 5000 études) que le manque d’une certaine onde de lumière présente dans le soleil, influe sur notre santé physique et psychique », présente Jérôme Grande, un des fondateurs. « Cette onde est très utilisée notamment dans le milieu médical pour la cicatrisation. Nous avons voulu développé le côté bien-être à destination des entreprises notamment ». Helight commercialise donc une lampe – rouge, mais sans UV et sans infrarouge- pour proposer ces bienfaits de la photo-biomodulation au plus grand nombre. « 10 minutes sous la lampe ont l’effet d’une sieste », promet Jérôme Grange. « Comme un bain de soleil à la plage, mais sans les effets néfastes du soleil. » Une centaine d’entreprises se sont laissé tenter pour éviter le coup de pompe de 14h à leurs salariés (prix d’achat à partir de 5000€).

Et si vous leviez les yeux au ciel en réunion ?

Autre idée innovante : des plafonds lumineux. Une solution intéressante pour des salles sombres ou sans fenêtre. Grâce à un éclairage LED « daylight » proche de celle du jour et de vraies photographies du ciel en haute résolution, l’illusion d’optique est totale. La start-up Cumulux propose aussi, dans le même esprit, des fenêtres lumineuses donnant l’impression de regarder un paysage naturel ou urbain.

S’obliger à sortir

Dernière proposition, gratuite et accessible à tous : sortir. Car l’hiver, le manque de lumière naturelle est dû aux journées plus courtes et à la grisaille, mais aussi au fait que l’on sort beaucoup moins. Se rendre au travail à pied ou à vélo, malgré le froid, est un moyen de stimuler son organisme et de stocker un peu de lumière.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
– 6 clés pour favoriser bien-être et vitalité
– Flex-office : “Sans bureaux fixes” désespérés ou collaborateurs libérés ?
– Julie et le rangement de bureau

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares