Nexity, DHL Express France, Salesforces, Talan, Adobe, Manutan… Great Place To Work a dévoilé, pour la deuxième année consécutive, la liste des entreprises “Best Workplaces For Women“. Quelles sont leurs initiatives mises en place pour favoriser l’égalité professionnelle, et plus largement de l’inclusion ? En voici 5 particulièrement inspirantes.

Nommer un référent contre le sexisme
UES MCRA a mis en place une campagne de prévention face au sexisme ordinaire en entreprise. Un référent a été nommé pour orienter, informer et accompagner les collaborateurs face à ce phénomène. Ce référent a reçu une formation pour pouvoir agir en tant qu’expert. Le but est de briser les tabous au sein de l’entreprise et permettre aux collaborateurs de se questionner sur ces situations. Avec cette prévention, UES MCRA mise sur l’égalité professionnelle et l’inclusion de chacun.

Prolonger le congé du 2ème parent
L’égalité des opportunités est quelque chose de primordial pour LeLynx. C’est pourquoi l’entreprise s’engage dans l’initiative Parental Act. Le but : prolonger de manière volontaire le congé du deuxième parent. Ainsi, la parentalité est un point d’honneur mis en évidence par LeLynx. Cette pratique a pour but de continuer à promouvoir la conciliation et la parité entre les sexes.

Accompagner l’après congé maternité
Chez Utopies, dans le cadre d’un congé maternité, plusieurs actions sont mises en place :

  • Chaque femme peut bénéficier d’un congé d’allaitement de deux semaines calendaires à l’issue de son congé maternité
  • Un entretien est prévu entre la salariée et la RRH avant et après son congé maternité, afin de faire un point sur sa situation professionnelle, ses aspirations, les difficultés rencontrées et lui dispenser divers conseils pratiques. Des entretiens similaires sont planifiés entre le manager et sa collaboratrice.
  • De retour au bureau, une salariée ayant choisi d’allaiter, pourra si elle le souhaite, s’isoler dans un espace dédié de l’entreprise pour y tirer son lait.

Mettre en place l’égalité salariale
Chez LesFurets, les offres d’emplois favorisent l’inclusion (écriture inclusive et vocabulaire neutre) pour que tout le monde puisse s’approprier l’offre. Cette année, sur 10 recrutements à l’IT, 4 étaient des femmes. Lors d’un recrutement l’entreprise prend toujours en compte le salaire et les prétentions salariales des candidat.es. Si une candidate demande moins qu’un candidat ou touche moins qu’un homme déjà présent chez LesFurets, cela n’a pas d’importance car l’entreprise lui fera systématiquement une offre au même salaire que l’homme.

Suivre les indicateurs d’égalité homme-femme
Chez Infiné Group, un comité de parité a été mis en place pour suivre les indicateurs d’égalité F/H (écart de rémunération, écart de répartition des augmentations individuelles, parité parmi les 10 plus hauts postes). Il se positionne sur le modèle de l’Index F/H obligatoire pour les grandes entreprises.

Découvrez d’autres bonnes pratiques sur www.greatplacetowork.fr

Découvrez le livre blanc de Moodwork “Égalité professionnelle : 8 pistes pour bâtir une organisation inspirante et source de croissance !”

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
– 
Egalité hommes-femmes : 10 bonnes pratiques des Best Workplaces for Women 2020
« #MeToo a été un formidable accélérateur pour l’enjeu de l’égalité en entreprise »

Article précédentMultipotentiels, et alors ?
Article suivant10 astuces pour (bien) communiquer au travail

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici