Eurécia : “Le bien-être au travail ne s’achète pas, ne se décrète pas, il se co-construit”

ouv

A quelques kilomètres de Toulouse, la PME Eurécia conjugue qualité de vie au travail et performance économique. Une combinaison gagnante initiée il y a douze ans par son fondateur Pascal Grémiaux et rythmée depuis par les sympathiques initiatives de ses salariés.

“Quand j’ai créé Eurécia en 2006, je voulais faire un job qui me plaise, porteur de sens et offrir à mes salariés, outre une bonne rémunération, un cadre de travail avec du charme et une âme” raconte Pascal Grémiaux. Pari gagné pour cet ingénieur de formation de 47 ans, président-fondateur de cette société éditrice de logiciels de gestion RH. Sa cinquantaine de salariés travaille en plein centre de Castanet-Tolosan (trente minutes au sud est de Toulouse), dans une grange du 18e siècle restaurée en loft industriel mixant briquettes, acier, verre et bois.

Ce lieu d’exception de 400 m² abrite bureaux, salle de sieste, espace de massages, douches, baby-foot, terrasse extérieure avec tables et chaises colorées, cuisine équipée où les salariés peuvent picorer dans des paniers de fruits de saison produits localement. On y rencontre aussi Ziggy, un robot interactif faisant office d’hôte d’accueil pour les visiteurs, développé en collaboration avec des étudiants en robotique toulousains. Ces avantages ne sont que la partie immergée de la culture d’entreprise de Eurécia. “Le bien-être au travail ne s’achète pas, ne se décrète pas mais se co-construit. A quoi sert un babyfoot s’il ne règne pas un bon état d’esprit, si la bienveillance et la qualité des relations n’est pas au rendez-vous ?” fait remarquer Pascal Grémiaux.

La “team Eurecia” ne manque pas d’idées pour entretenir le bien vivre interne : apéros improvisés, tournois de baby foot, concours de blagues, atelier permaculture, week-end teambuilding en camping dans le pays basque, journée anti-stress avec punchingball et lancer de vaisselle (provenant de chez Emmaus), action caritative pour le Secours Populaire, accueil des animaux familiers des collaborateurs… “On ne peut pas forcer les gens à être heureux, c’est la responsabilité de tous. Je les laisse organiser, gérer, prendre des initiatives. C’est magique, tout le monde y trouve son compte.” Et même les clients ! Eurécia leur offre gratuitement un indicateur mesurant le niveau de bien-être de leurs collaborateurs, ces derniers indiquant en un clic et de façon anonyme leur humeur du jour. “C’est notre cadeau RSE, un prétexte pour ouvrir le dialogue et souligner l’enjeu de la qualité de vie au travail”.

Cette dynamique positive a valu à l’entreprise un double prix en 2017 : le label Great Place To Work et le Master du bonheur au travail décerné par un média local. Elle alimente aussi la performance de l’entreprise. Son chiffre d’affaires croît de façon ininterrompu depuis sa création, il a même bondi de 30% l’année dernière. 80 personnes seront recrutées d’ici 2023. Pour accompagner ce développement, Eurécia vient d’acquérir le domaine de Fages soit 20 500 m², toujours à Castanet Tolosan. “Ce nouvel espace sera bien plus qu’un lieu de travail, ce sera un lieu de vie où on se sentira comme à la maison, avec 1000 m² de bureaux, un terrain multisport, une salle de sport, un espace de sieste, une salle de massage, et à terme une crèche pour accueillir les enfants des collaborateurs.” Rendez-vous à l’inauguration fin 2019 !

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
 Jean-Louis Brissaud : « Il est logique de partager la réussite d’une entreprise avec ses salariés »
– Qualité de vie au travail : 22 initiatives mises en place chez Nature et Découvertes
Faites le plein d’astuces pour cultiver le bien-être au travail !

Crédits photos : Eurécia

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares