A l’occasion de la semaine pour la qualité de vie au travail 2021, qui a pour thème « Travailler ensemble », nous avons demandé à Alexia de Bernardy, présidente de laWEbox et auteure du livre « Les 130 règles pour mieux collaborer à distance » (Marabout), de partager 10 actions pour cultiver de bonnes relations… même à distance !

« Le télétravail et le télémanagement révolutionnent l’entreprise, explique Alexia de Bernardy. Le projet d’une entreprise, au sens premier du terme, c’est de faire des choses ensemble. L’homme est un animal social. Nous avons tous besoin de nous voir en chair et en os pour être créatifs, progresser, comprendre les autres, imaginer des solutions à des problèmes complexes. » Mais alors, comment faire à distance ? Comment vérifier que son auditoire est embarqué quand on ne voit pas la moue de son collègue qui exprime un doute ? Comment remplacer les discussions informelles qui soudent les équipes autour d’un café avant de démarrer dans le vif du sujet ? Comment avoir envie de se lever le matin pour rejoindre une réunion téléphonique avec huit personnes ayant tous activé le mode « silencieux » ?

Voici 10 bonnes pratiques :

  • Relever la tête en visio : « Pour capter votre auditoire quand vous prenez la parole, regardez la caméra de votre ordinateur et non vos notes. « Écouter parler » le sommet de votre crâne est beaucoup moins engageant que de vous voir dans les yeux. »
  • Introduire un peu plus d’humour : « Et si l’étape ultime de la coopération à distance était de parvenir à partager du fun à distance. Exemple : Le premier qui sera pris en flagrant délit de décrocher de la discussion organise le prochaine icebreaker ? »
  • Utiliser le questionnement ouvert : « Il y a des questions puissantes pour avancer en équipe. Trouvez un questionnement adapté à votre objectif. Voici quelques exemples : « Comment chacun a ressenti telle chose ? », « Qu’avez-vous retenu, qu’avez-vous aimé ? », « Si c’était à refaire, de quoi auriez-vous envie ? »
  • Prendre son téléphone sans rien avoir à demander : « La communication à distance est trop souvent liée à une production à livrer, à des échanges efficaces, à une demande opérationnelle précise. Appelez vos collaborateurs sans avoir quoi que ce soit à demander, par exemple pour donner du feedback ou une information. Certains managers recommandent un contact vocal quotidien avec chaque collaborateur. »
  • Incarner la culture d’entreprise, même à distance : « Faites preuve d’imagination pour animer les valeurs de l’équipe, à distance. Un apéritif ou des popcorn envoyés à domicile pour célébrer la fin d’un projet distantiel ? L’organisation à tour de rôle d’une animation de début de réunion ? Tout le monde se connecte au même tedX et se retrouve pour debriefer après ? »
  • Saluer son équipe tous les jours : « Comme l’a montré une étude Sociometric, ce n’est pas tant la qualité des relations qui crée du lien que leur fréquence. Je vous conseille donc d’organiser un point ritualisé. Certaines équipes ont mis en place des café visio quotidiens de 5-10 minutes juste pour se dire : « Coucou on est là ». »
  • Organiser la première semaine du « nouveau venu » : « Réunions, rencontres informelles, rituels, livraison de matériel informatique, réunion RH, photos des collègues, codes de connexion : tout ce qui se fait d’habitude au bureau devra être anticipé. Prévenez en amont la personne qui arrive de la façon dont cette semaine va se dérouler et calez des points quotidiens pendant toute la durée qui sera nécessaire à son intégration. »
  • Être attentif à l’arrivée de chacun en visio : « Soyez attentif à chaque personne connectée, en sortant du côté statutaire de votre fonction. Allumez les micros pour vous dire bonjour et accueillir tout le monde. Jusqu’à 20 participants, cela apporte de la convivialité en début de réunion. Au-delà de 20 participants, le chat peut prendre le relais. »
  • Se souvenir que tout le monde est utile et doit contribuer : « Pour des réunions de moins de 10 participants, incitez chacun à contribuer activement. 50% de votre réunion doit être prévu pour cela. Cela permet d’apporter sa pierre à l’édifice, ce qui donne du sens à la présence de chacun. »
  • Redonner de la profondeur au « Comment ça va ? : « Certains ont perdu la notion des priorités, travaillent deux fois plus ou ont décroché. Des collègues saturent, ont peur de ne plus être légitimes, ils s’agitent, s’épuisent. Certains brillaient en présentiel, mais leur panache n’est plus aussi impressionnant en visio. Pensez à vos interlocuteurs du quotidien. Chaque contact est l’occasion de prendre des nouvelles avec un vrai et sincère « Comment ça va ? ».

Cet article est extrait de notre 10ème hors-série. Il est téléchargeable gratuitement : www.myhappyjob.fr/hors-serie

Comme le rappelle l’Anact sur son site Internet, “après plus d’un an de crise, on n’a jamais eu autant besoin de travailler ensemble, de s’appuyer sur des coopérations solides, d’échanger collectivement sur les façons d’organiser le travail de manière efficace…”  Face à la crise sanitaire, de nouvelles modalités se sont mises en place. Elles ont notamment interrogé notre manière de travailler ensemble : comment continuer à « faire équipe » entre vie de bureau et télétravail ?

 

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

Article précédentDirigeants et managers, et si vous exprimiez davantage vos vulnérabilités ?
Article suivantTop 20 des entreprises offrant la meilleure expérience candidat selon Speak & Act

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici