Ancien international de rugby, Sébastien Chabal est aujourd’hui un serial entrepreneur heureux. Rencontre à l’occasion du 2ème Forum* du Think & Do Tank Vitalité, Sport et Entreprise organisé par Generali en juin dernier au Palais Brongniart à Paris.

Saviez-vous que Sébastien Chabal a commencé le rugby à 16 ans ? “Je suis issu d’une famille qui n’est pas du tout sportive. Je suis arrivé au rugby sur le tard principalement pour suivre mes copains et faire la fête ! Il s’est avéré que j’avais quelques qualités et prédispositions pour ce sport, j’ai donc été rapidement repéré.”

L’entreprise, un acteur clé pour le développement de la pratique sportive

Après 16 saisons professionnelles, il a raccroché les crampons il y a cinq ans pour devenir entrepreneur dans des domaines très variés, et notamment la promotion de la pratique sportive : “Sur la fin de ma carrière, tout naturellement, compte-tenu des effets positifs que le sport a eu sur moi et mes proches – qui pratiquent aujourd’hui à différents niveaux mais régulièrement – je me suis dit que je pouvais mettre ma notoriété au service de cette cause. J’ai voulu commencer en permettant l’accès au plus grand nombre à des équipements sportifs de proximité. C’est un long chemin, notamment avec les collectivités, mais mon ambition et ma volonté sont intactes ! Les choses sont en train de bouger, on entend de plus en parler de sport santé et de qualité de vie au travail. Je pense que les entreprises sont des éléments importants, des acteurs clés du territoire, qui sont en train de se décloisonner et de se réinventer. Je travaille désormais sur des modèles d’équipements sportifs cofinancés par le public et le privé qui bénéficieraient aussi bien aux salariés de l’entreprise qu’aux habitants du quartier.”

Président du jury Sport Responsable et ambassadeur de la Coupe du monde de rugby 2023 qui se déroulera en France, Sébastien Chabal retrouve lui-même doucement le goût de la pratique : “J’ai arrêté le rugby parce que ma tête n’avait plus envie, mais l’envie est en train de revenir. J’aime bien quand le sport est ludique, j’ai trop fait de préparation physique pour m’y remettre aujourd’hui !”

* Ce forum avait pour thème : “Comment faire entrer le sport dans le quotidien des salariés ?”.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici