Quelle sont les villes françaises les plus attractives ? La réponse avec l’enquête de Great Place to Work menée en 2018 auprès de plus de 2500 salariés, avec un focus sur les jeunes générations.

Sans surprise, c’est Bordeaux qui arrive en tête des villes où il fait bon travailler. La métropole girondine occupe la tête du peloton pour la 5ème année consécutive. Toutefois, une légère baisse d’engouement est à noter par rapport à 2017 (de 2 points pour l’ensemble de la population et de 3 points chez les jeunes). Les deux autres villes sur le podium ? Toulouse et Aix-en-Provence si on s’intéresse à l’ensemble des salariés interrogés, Paris et Lyon si on se focalise sur les moins de 35 ans. Autre divergence : les jeunes générations ne plébiscitent pas les villes du Sud de la France, comme Perpignan et Marseille, dans leur top 10, mais y font entrer cette année Lille et Strasbourg.

Quels sont les critères privilégiés par les salariés français ? La qualité de vie, largement devant le dynamisme économique de la ville (72 % vs 33 %). Parmi les autres critères qui expliquent leur envie de travailler dans une ville en particulier, on retrouve principalement : les origines familiales et connaissances, la qualité et le coût de l’immobilier, les infrastructures et l’accessibilité de la ville…

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
– Great Place to Work : les 7 choses à savoir du palmarès 2018
– Bien-être au travail : comment marchent les palmarès et certifications récompensant les entreprises ?

 

Article précédent“J’ai gagné du temps le jour où j’ai décidé d’arrêter de vouloir en gagner”
Article suivantPour aller au boulot, le vélo a tout bon !
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici