“J’ai gagné du temps le jour où j’ai décidé d’arrêter de vouloir en gagner”

photo-1508759073847-9ca702cec7d2

Ancienne danseuse professionnelle, Aurélie Lamy s’est spécialisée dans la recherche et le développement de l’état de « flow » des sportifs de haut-niveau. Fondatrice du Groupe Careformance, elle accompagne les entreprises dans une démarche alliant bien-être et performance. Elle nous raconte comment elle a réussi à apaiser sa relation au temps…

“Nous avons tous une idée plus ou moins précise de ce que nous pourrions faire pour être simplement plus heureux et moins stressés. Mais si je vous demande pourquoi vous ne le faites pas, vous allez certainement me répondre : « Mais, parce que je n’ai pas le temps ! Je n’ai pas 5 minutes à moi bord** de m****  !!! ».

La chimère du gain de temps

Face à ce constat, nous nous sommes tous mis dans une course effrénée à l’achat de temps.  Nous avons banni les 20 minutes de vaisselle quotidienne grâce au lave-vaisselle, nous économisons 10 minutes par jour grâce à Waze qui nous déniche le chemin le plus court, nous gagnons 15 minutes de cuisson grâce aux sachets de riz précuits, nous avons rayé de notre liste notre petit passage hebdomadaire à la FNAC pour acheter du « bon son » grâce à Spotify et nous avons même la possibilité de gagner du temps relationnel avec nos amis grâce à Facebook ! Alléluia !

J’ai comme beaucoup couru après le temps. J’ai comme beaucoup voulu m’en acheter. J’ai comme beaucoup accumulé des tas d’objets ou d’applications pour cela. J’ai même parfois travaillé plus parce que tout cela mis bout à bout représente tout de même son petit pactole. Je me suis demandé si j’allais y arriver un jour, parce que bizarrement, moi j’avais plutôt l’impression que le temps ne cessait de s’accélérer ! Une course sans fin. 

La révolution du lave-vaisselle

Et puis un jour, mon lave-vaisselle m’a lâchement abandonnée. Il est tombé en rade en plein milieu du petit-déjeuner alors que les bols de mes deux chérubins trônaient encore fièrement sur la table. Quelle poisse ! Je n’ai déjà le temps de rien et me voilà bonne pour la corvée de vaisselle. Il ne manquait plus que ça…

De retour de ma journée de travail, les enfants douchés, restaurés et enfin couchés, je me suis donc résignée : j’ai fait la vaisselle.  Cela a duré quelques jours, quelques semaines…Et, un soir, en finissant de récurer un fond de poêle coriace, je me suis demandée ce que je faisais avant, de tout ce temps libre que m’offrait mon cher lave-vaisselle. Je n’arrivais même plus à me souvenir de ce que je faisais de si « hautement indispensable » avant. Un programme TV enrichissant ? La lecture d’un bon livre ? La découverte d’un artiste musical fabuleux ? Une histoire lue à mes enfants ?Non, véritablement, je ne devais rien faire de si enrichissant que cela pour que cela passe autant inaperçu aujourd’hui.

Je me suis donc questionnée sur la notion du temps. Cette course folle et incessante pour acheter du temps que nous ne dépensons probablement pas bien.  Pourquoi ? Parce que nous ne prenons pas le temps de ressentir le temps, de le vivre dans nos sensations. Faire la vaisselle, c’est bête, hein ? Oui, mais pendant ce temps-là, mes mains sont au contact de la mousse. Je ressens la température de l’eau. Je caresse avec mes doigts les rebords du plat pour être sûre qu’il soit bien lavé. Et pendant cet espace temps… tout s’allonge, les minutes s’égrènent, le temps ralentit. Je suis là, avec moi, nulle part ailleurs, ici et maintenant.

Prendre du temps pour soi, pour les autres, c’est avant tout chercher à ressentir l’instant, sortir de nos perpétuelles cogitations qui nous amènent toujours dans le moment d’après, et nous font passer à côté de ce qui se vit maintenant. L’essentiel.”

Cet article est extrait de notre hors-série intitulé “Stop à la pression !”. Un magazine d’une centaine de pages téléchargeable gratuitement : https://www.myhappyjob.fr/hors-serie/

Au sommaire : des clés pour comprendre les mécanismes du burn-out, des conseils pratiques pour adopter le slow working, des exercices de sophrologie, un test pour éviter la surchauffe mentale, des infographies sur les vertus du sport, de la sieste ou encore de la lecture, des focus sur le multitâche et le stress numérique, des leviers d’action pour les managers et dirigeants, des témoignages inspirants et déculpabilisants, une sélection de livres pour aller plus loin…

A lire et à partager sans modération pour prendre soin de vous, et de vos collègues.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail

A lire aussi :
– 5 rituels pour une relation plus saine au temps
–  5 mantras pour apprendre à ralentir

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares