Toutes les études réalisées depuis la rentrée le montrent : beaucoup de Français ont envie de changer de vie, et notamment de job ! Ainsi, 39% des cadres et dirigeants disent vouloir rechercher un nouvel emploi après la pandémie (1). Mais, concrètement, comment s’y prendre pour décrocher un poste qui vous correspond vraiment ?

Découvrez les conseils de Marie Hombrouck, ancienne avocate en droits des affaires, fondatrice du cabinet Atorus Executive, spécialisée dans le recrutement et auteure Et si vous trouviez (enfin) le job idéal ! Les secrets d’un chasseur de tête (Vuibert).

1° Faites un travail d’introspection

Prenez le temps de vous demander ce que vous voulez et ce que vous ne voulez plus en termes de projet professionnel. Le job idéal existe à un instant T : vos envies changeront sûrement dans quelques années, et sont peut être déjà différentes de vos rêves d’étudiant(e). Confrontez cet idéal avec le principe de réalité : votre parcours, vos compétences (hard skills et soft skills)…
Le conseil en plus. Incluez votre équilibre vie pro – vie perso dans le tableau pour avoir une perspective à 360 de votre projet.

2° Arrêtez de vous auto-saboter

Syndrome de l’imposteur, manque de confiance en soi… On est parfois son meilleur ennemi ! Pour mener efficacement une recherche d’emploi, il faut se préparer mentalement. Et avoir un état d’esprit positif : prenez cette recherche comme un jeu, une vraie chasse aux trésors.
Le conseil en plus. Essayez des exercices de sophrologie, par exemple des exercices de visualisation pour vous mettre en posture de réussite, notamment en vue des entretiens d’embauche.

3° Structurez votre recherche d’emploi

Exit l’improvisation ! Envoyez des candidatures à tout va ne sert à rien. C’est un peu comme si vous distribuiez votre CV au hasard à des passants dans la rue, il y a peu de chance que cela aboutisse.
Le conseil en plus. Réalisez un rétroplanning avec des activités récurrentes. Vous êtes parti pour un marathon, pas pour un sprint !

4° Ne négligez pas votre CV

Il reste votre meilleur arme pour décrocher un job. Actualisez-le en organisant vos expériences et vos compétences. N’oubliez pas de trouver un titre. Et gardez en tête la règle des 10 secondes : les 10 premières secondes passées sur votre CV par un recruteur sont déterminantes. Sur quoi va-t-il s’attarder… ou va-t-il, au contraire, passer son tour ?
Le conseil en plus. Testez votre CV auprès de vos proches et dans votre réseau.

5° Cultivez votre réseau

Votre meilleur ami ? LinkedIn ! C’est un outil formidable pour réseauter et élargir votre cercle. Là encore, ne faites pas demandes dans tous les sens, mais profitez de ce réseau social en ligne pour échanger, partager vos idées et vos convictions, etc. La générosité dont vous ferez preuve vous reviendra.
Le conseil en plus. Utilisez également votre réseau, et de sites comme Glassdoor, pour préparer votre entretien, vous renseigner sur l’entreprise, sa culture, ses projets, son actualité…

Bonus. En entretien, faites preuve d’une écoute active, portez votre attention sur le moment présent, posez des questions. Et ne ratez pas votre “Aurevoir” : soyez force de propositions dans les modalités pour reprendre contact.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Trouver sa voie : par où commencer ?
Reconversion : halte au perfectionnisme !

(1) Etude Qualtrics, octobre 2021.

Article précédentConflit au travail : comment gérer l’agressivité ?
Article suivant5 choses à savoir sur le bore-out
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

2 Commentaires

  1. Article très simple pour partir du bon pied. En effet on a tous des ‘reves’ différents et on ‘e sait parfois même pas ce que l’on veut vraiment.
    Le travail d’introspection est indispensable.

    Pour le CV j’ajouterais ce petit conseil:
    Avant de détailler votre parcours professionnel, ajoutez une section “Succès” ou “Réussites” ( désolée j’ai plus d’expérience du recrutement en anglais, auquel cas on utilise “Achievements”)

    Mettre en avant les projets réussis, les process améliorés, les économies faites – voilà un bon moyen de capter l’attention d’un recruteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici