Ces habitudes qui vous rendent malheureux (épisode 2)

pexels-photo-52608

Comme conseillé dans la première partie de cette chronique, vous avez arrêté toute activité sportive ? Vous ruminez le passé ? Vous dîtes non à l’imperfection ? Bravo, vous êtes sur la bonne voie ! Mais ce n’est pas fini… Découvrez les six autres attitudes qui vous rendront malheureux à coup sûr (et donc, à l’inverse, ce que vous devriez faire pour vous sentir mieux).

7° Comparez-vous aux autres
Vous avez deux options. La première consiste à identifier la personne au top dans un domaine (argent, physique, etc) et de vous comparer à elle. Laissez bien sûr de côté tous les autres aspects où vous vous en tirez mieux qu’elle. La seconde option est de vous sentir supérieur(e) à tout le monde. Comme cela tout le monde finira par vous détester.

8° Jouez pour gagner
« On ne gagne pas la médaille d’argent, on perd la médaille d’or », voici votre devise. Transformez toute situation en compétition. Par exemple, essayez toujours d’avoir raison. Entrainez les autres dans des compétitions avec vous. Pour les motiver s’ils rechignent, traitez-les de trouillards ou dites-leur que c’est parce qu’ils sont sûrs de votre supériorité. S’ils refusent encore, lancez-vous quand même dans la compétition. Même si vous gagnez, au bout d’un moment, tout le monde en aura marre de vous.

9° Ne dites jamais non
Tout d’abord, cela entretient l’idée chez les autres que vous accéderez toujours à leurs demandes, ce qui les amène à les augmenter constamment. Ensuite, vous allez tôt ou tard accepter des engagements incompatibles, ce qui fait que vous allez vous en vouloir, et les autres aussi. Troisièmement, vous allez progressivement faire disparaître tout temps pour vous, ce qui fait que vous allez finir totalement épuisé(e). Enfin, les autres se diront que c’est bien fait pour vous ou vous mépriseront pour votre servilité. Pour un succès assuré, dites-vous que vous n’avez pas à dire non, que les autres devraient comprendre d’eux-mêmes et que c’est eux le problème. Comme cela vous êtes bien sûr(e) que la situation ne va pas s’améliorer.

10° Agissez en fonction des intentions des autres
Ne vérifiez jamais les intentions des autres. Partez de ce qui vous est dit et extrapolez les intentions cachées, si possible en en faisant des traits de personnalité immuables (faignant(e), irrespectueux(se)…). Lancez alors des accusations basées sur vos suppositions. Les autres vont être interloqués, ce que vous pourrez alors prendre pour un déni passif-agressif, ce qui va les mettre en colère. Vous n’aurez alors plus qu’à utiliser cet accès de colère pour justifier le vôtre. C’est la recette parfaite pour aboutir à un divorce.

11° Remettez à plus tard toute satisfaction
Repoussez vos objectifs et les sources de plaisir à plus tard, en vous disant que vous avez mieux à faire pour le moment, que vous avez toute la vie devant vous ou que vous trouverez le temps quand vous serez venu(e) à bout de toutes vos to-do lists. Avec un peu de chance, cela n’arrivera jamais. Et si ça arrive finalement, vous aurez sans doute oublié entre deux les projets que vous aviez au départ.

12° Ne sortez jamais de votre zone de confort
Votre zone de confort renferme un secret : plus vous passez du temps dedans, plus elle rétrécit. A l’inverse, la zone d’inconfort rétrécit quand vous y entrez : avec l’habitude, elle devient plus confortable. Autrement dit, votre zone de confort s’élargit quand vous en sortez. Ne commettez pas cette erreur ! Ecoutez vos peurs et prenez-les très au sérieux. Dites-vous que vous jetterez à l’eau lorsque vous n’aurez plus peur de sauter. Installez-vous confortablement et attendez que la confiance nécessaire apparaisse. Ça n’arrivera jamais… La confiance suit l’action, elle ne la précède pas.

Christophe Deval est directeur du développement des talents chez KPMG, psychologue clinicien, thérapeute spécialisé en thérapies comportementales et cognitives (TCC) et en thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), co-auteur de Simplifiez vos relations avec les autres (Intereditions).

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

Les autres chroniques de Christophe Deval :
« Les émotions négatives sont inévitables pour avancer vers ce qui vous tient à cœur »
– 5 idées pour muscler votre volonté
– La pleine conscience a-t-elle sa place en entreprise ?

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Pingback: Ces habitudes qui vous rendent malheureux (épisode 1) – My Happy Job

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares