« Je n’arrive pas à m’endormir, je pense trop ! Que faire? »

pexels-photo-271897

Comment arrêter de trop penser à son travail la nuit ? Si, comme Annabelle, votre cerveau en constante ébullition vous empêche de trouver le sommeil et de vraiment vous reposer, essayez donc l’exercice proposé par la sophrologue Sophie Vesoul.

La question d’Annabelle : « Il m’arrive de me réveiller la nuit, notamment à cause de mes enfants en bas âge, et je peine à me rendormir. C’est comme si la machine à pensées se mettait en marche dans ma tête ! Peu importe l’heure, je pense à la to do list qui m’attend le lendemain au travail, aux mails professionnels auxquels je dois répondre, aux dossiers en cours, etc. Beaucoup de choses se bousculent dans ma  tête en même temps. Je finis par me rendormir au bout d’un certain temps, je n’ai pas d’insomnie, mais c’est pénible car cela se répète et perturbe mon sommeil. Y aurait-il un exercice à faire quand cela m’arrive pour réussir à débrancher mon cerveau ? »

La réponse de Sophie Vesoul :

« Bonjour Annabelle,

C’est le lot de beaucoup de mamans avec des enfants en bas âge et il est vrai que c’est une période fatigante pour bon nombre d’entre nous ! Certaines mamans arrivent à se rendormir tout de suite, mais je vous rassure beaucoup attendent le prochain « train du sommeil » pour arriver à le faire. Pour vous aider, et aider plus largement tous ceux et toutes celles qui pensent beaucoup à leur travail la nuit, je vous propose un petit exercice de relaxation facile à mettre en place que vous pouvez pratiquer dans votre lit : la respiration au carré.

Cette respiration s’exécute en 4 temps égaux :

·         temps d’inspiration

·         temps de rétention (apnée poumons pleins)

·         temps d’expiration

·         temps de rétention (apnée poumons vides).

Pour cela vous vous installerez dans votre lit confortablement allongé sur le dos puis vous relâcherez vos épaules, vos bras le long de votre corps. Vos mains sont ouvertes, détendues.

Fermez les yeux et écoutez tout simplement votre respiration pendant quelque seconde : l’air qui rentre et sort, le doux mouvement de va et vient de votre respiration. Soyez à l’écoute de votre corps en prenant ce moment comme une bulle de calme.

Puis pour faciliter cette respiration, vous pouvez compter 4 temps dans votre tête ou avec vos doigts au rythme que vous voulez, sans forcer, sans vous essouffler…

L’enchaînement est donc le suivant :

1.     Inspirez en comptant sur 4 temps avec comme intention d’inspirer le calme sur 4 temps

2.     Pause poumon pleins en comptant sur 4 temps avec comme intention de garder le calme,

3.     Expirez en comptant sur 4 temps, avec comme intention de diffuser le calme en soi,

4.     Pause poumons vides en comptant sur 4 temps avec comme intention d’ancrer le calme en soi,

Accueillez les sensations calmantes de cette respiration dans tout votre corps.

Recommencez cet exercice autant de fois que nécessaire pour agréablement glisser vers les portes du sommeil. »

Après plus de vingt ans dans le secteur paramédical et pharmaceutique, Sophie Vesoul est aujourd’hui sophrologue, elle exerce en libéral à Rueil-Malmaison (92) auprès des particuliers et est aussi consultante en entreprise. Praticienne en psychologie positive certifiée par l’Institut d’Appreciative Inquiry, formée aux risques psychosociaux (CRAMIF), elle intervient en formation et en conseil sur la gestion du stress, l’hygiène du sommeil et plus généralement la qualité de vie au travail.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
Comment la sophrologie peut vous aider à être heureux au travail
5 choses à savoir sur la bienveillance
« Se réapproprier son temps, c’est passer d’un ressenti de temps subi à un ressenti de temps choisi »

Crédit photo : Pexels

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Pingback: Une minute pour vous changer les idées ! – My Happy Job

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares