Quelle que soit votre activité professionnelle, même si vous travaillez seul, vous n’avez pas d’autre choix que de travailler avec d’autres : fournisseurs, clients, administrations, etc. De plus, le monde est devenu tellement complexe que plus personne ne peut avoir une expertise et une expérience suffisante pour mener des projets en solitaire. Cela veut dire que la coopération n’est pas une option.

Le contexte est essentiel pour favoriser (ou décourager) la coopération. Sans un environnement favorable aux comportements tournés vers l’intérêt collectif ces derniers ont peu de chance de se développer durablement. Mais cela n’est pas suffisant. Il faut également que chacun ait des comportements qui aillent dans ce sens.

Le socle pour des relations basées sur la coopération est de mettre en place des amortisseurs relationnels, c’est-à-dire des outils qui vont permettre à la relation de surmonter les accrocs inévitables. Comment alimenter ce compte en banque relationnel ? Vous disposez de quatre leviers :

– La connaissance mutuelle : se dévoiler et faire preuve de curiosité à l’égard de l’autre. Connaissez-vous suffisamment vos collègues et en savent-ils suffisamment sur vous ? Vous limitez-vous au travail à réaliser sans vous intéresser aux personnes et avez-vous tendance à tenir secret tout ce qui vous concerne ?

– Les moments positifs: les moments de partage sont un excellent amortisseur relationnel. A quelles occasions interagissez-vous avec vos collègues ? Est-ce uniquement lorsqu’il y a un problème à résoudre ou également pour célébrer vos succès ou passer un moment ensemble ?

– Les paroles valorisantes et la gratitude : il s’agit de la reconnaissance. Critiquer, blâmer, juger, dévaloriser en sont les opposés. Est-ce que vous faites l’effort de donner suffisamment de feedbacks positifs ?

– Le soutien : Pouvez-vous compter sur l’autre et peut-on compter sur vous en cas de coup dur ?

Envie d’aller plus loin ?

Retrouvez d’autres clés dans le livre Soft skills – 10 séances d’autocoaching pour cultiver ses talents (collection My Happy Job, Vuibert, mai 2020). Christophe Deval propose aussi un programme à distance pour mobiliser les 10 soft skills indispensables et relever vos défis. Plus d’infos : www.a-life.fr/modules-courts-a-distance/

Découvrez tous les livres de la collection My Happy job : www.myhappyjob.fr/les-livres/

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Travail en équipe : « Bien connaître l’autre est indispensable »
12 rituels à instaurer pour mieux travailler en équipe
Christophe Adam : “Le travail en équipe, c’est vraiment primordial !”

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici