5 choses à savoir sur la HappyTech

pexels-photo-247932

Après la FinTech et la FoodTech, voici la HappyTech. Lancé en juin dernier, ce collectif, devenu une association à but non lucratif, a pour ambition de fédérer les start-up proposant des services innovants pour favoriser le bonheur au travail. Explications.

1° Leur leitmotiv : mettre l’intelligence artificielle au service de l’Humain
Ce qui unit les membres de la HappyTech ? « La conviction que la tech permet de créer du lien entre les gens et donc de favoriser le bonheur au travail », explique Samuel Metias, Chief Executive Officer (CEO) de Comeet, une start-up qui met en relation des travailleurs autour de déjeuners ou d’activités.

2° Un objectif de 100 start-up en 2018

Dans cette jeune association, des entreprises telles que OurCompany, Laser Army, Lyyti, Coach for Eyes, Quatre Epingles ou encore Mon Martin. Et la liste s’allonge : « Nous sommes actuellement une quinzaine de start-ups, mais nous avons comme objectif de passer la barre des 100 dès l’an prochain. Notre idée est de réaliser un catalogue répertoriant les solutions existantes et les acteurs de ce marché pour permettre aux entreprises de s’y retrouver et pour outiller les salariés référents sur ce sujet. Nous voulons aussi rassembler les syndicats, les organismes publics, les organismes privés, les associations citoyennes…  »  A noter que La Fabrique Spinoza, le Lab RH ou encore Widsom Paris font déjà partie de l’aventure.

3° Une rencontre au sommet
Lors du dernier salon VivaTech, les fondateurs ont pu interpeller Emmanuel Macron. De là est né un défi : faire de la France le pays leader de la HappyTech. Un point presse est ainsi prévu début 2018 avec le président et Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

4° Des partenariats prometteurs
Happytech est désormais partenaire de Nexity Conseil & Transactions, qui va prochainement proposer un campus HappyTech, et de l’Essec, qui va consacrer une chaire d’enseignement et de recherches au sujet.

5° Des projets plein la tech !
Au programme : des animations de meet-up tous les mois, un HappyTech Summit, une présence lors de salons (comme ce fut le cas pour le salon des CE et le salon du coworking), des afterworks…

Plus d’infos : www.happytech.life

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
– 
5 applis pour évaluer le moral des salariés (et bien plus encore !)
– 3 applis pour booster la convivialité entre collègues
– Sport connecté en entreprise : les 3 applis qui font bouger les salariés en s’amusant

Crédit photo : pexels

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Répondre

    Bonjour

    Je suis ravi de voir qu’il existe une alternative à l’intelligence artificielle qui détruit tous les emplois, comme on nous parle tout le temps dans les médias en ce moment.

    Voilà un collectif qu’il va falloir suivre !

    Un grand merci pour le lien.
    Au plaisir
    Evan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares