les rituels d'entreprises : que sont-ils ?

En cette période de rentrée, après plusieurs semaines de congés loin du train-train quotidien, la motivation est parfois en berne, et la cohésion d’équipe aux abonnées absentes. Plus généralement, et notamment à l’ère du travail hybride, les rituels peuvent permettre de favoriser l’engagement et le collectif. Explications avec Makeba Chamry, passionnée par l’innovation managériale, fondatrice du Bureau des Rituels et co-autrice du livre Les rituels en entreprise : la nouvelle énergie de transformation (Eyrolles).

Comment définir un rituel, notamment par rapport à la routine ou à une habitude ?

Makeba Chamry. Les rituels sont des actes symboliques qui ponctuent les passages de la vie. Ce sont des pratiques ancestrales qui accompagnent les changements dans une communauté et la structurent. Dans les sociétés occidentales, les rituels sont délaissés. Mais on a pu voir leur résurgence pendant le premier confinement, notamment avec les applaudissements à 20h pour remercier le personnel soignant. Les rituels ont tous un temps et un protocole dédiés. Ils reposent, selon moi, sur cinq piliers : un cadre délimité, un objectif clair, une scénarisation de début et de fin, un ancrage dans le présent et un facilitateur qui garantit le bon déroulement.

Pourquoi mettre en place des rituels d’entreprise, notamment en équipe ?

M.C. Dans un contexte professionnel de plus en plus désincarné, chamboulé par le travail à distance, ces moments particuliers ont le pouvoir de redonner du sens au collectif et de nourrir le sentiment d’appartenance. Ce sont des moments « augmentés », à forte valeur ajoutée, pour rendre concrètes des grandes idées abstraites comme les valeurs, la raison d’être, les objectifs communs, etc. Des moments souvent récurrents qu’on peut sacraliser pour nourrir et faire grandir un collectif. Ce n’est pas une démarche isolée, elle s’inscrit dans un environnement général de transformation et d’évolution de l’entreprise, notamment à l’ère Covid, entre travail distanciel et hybride. Les rituels d’entreprise servent aussi d’ancrage dans les périodes d’incertitudes, comme des repères qui apaisent et rassurent.

Concrètement, à quels objectifs peuvent répondre ces rituels ?

M.C. Je distingue quatre grandes familles de rituels en entreprise : les rituels de cohésion, les rituels de célébration, les rituels de création et les rituels de passage. Organisation d’événements festifs, sacralisation d’une nouvelle étape, développement de la collaboration ou d’un environnement propice à l’innovation… La mise en place de rituels contribue à faire bouger les lignes en entreprise.

L’efficacité des rituels d’équipe a-t-elle été démontrée ?

M.C. Les chercheurs de la Harvard Business School ont organisé des chasses au trésor pour comparer les équipes qui utilisaient des rituels très simples, comme se taper dans la main et se souhaiter bon courage, avec celles qui n’avaient recours à aucun rituel. Le résultat est très net : les premières obtenaient systématiquement 30 % de performance de plus que les autres. Ce qui ne s’explique pas par de meilleurs coureurs, mais par une meilleure coordination en amont – de fait, les autres équipes passaient beaucoup de temps à argumenter. Cette expérience montre qu’un rituel collectif, aussi simple soit-il, engendre une meilleure cohésion de groupe, qui engendre à son tour une meilleure coordination, qui permet de se mettre d’accord plus rapidement sur un plan d’action.

Quel serait votre premier conseil pour des personnes souhaitant mettre en place des rituels en entreprise ?

M.C. La première étape consiste à s’interroger sur les besoins de son équipe. Pour certains, ce sera la cohésion, pour d’autres l’innovation. Pour vous donner un exemple concret, dans une entreprise où les salariés sont chez les clients, nous avons mis en place un rituel mensuel de cohésion : chacun partage une réussite, une anecdote, projet… Nous avons aussi proposé un rituel de création par trimestre : chacun partage ses objectifs et sa stratégie par des collages. Ces deux temps forts ont permis de reconnecter les équipes. Les rituels ne sont pas obligés d’être les mêmes toute l’année, ils peuvent aussi évoluer au fil des saisons. La rentrée peut justement être une bonne période pour réfléchir à vos envies et vos besoins, ainsi qu’à ceux de vos collaborateurs si vous êtes manager, pour l’année à venir : cela vous donnera une énergie nouvelle.

Avez-vous d’autres exemples de rituels au travail ?

M.C. Oui, bien sûr, nous en partageons dans le livre sous la forme de fiches pratiques : météo des émotions, chemin des objectifs, geste Mojo, activateurs positifs… Il peut aussi être intéressant de mettre en place des rituels pour soi à l’échelle individuelle. Pour ma part, je sanctuarise du temps dans mon agenda, des rendez-vous avec moi-même pour écrire, faire du yoga ou de la méditation. Cela me permet de décélérer.

Livre rituels entreprise equipe travail
Découvrez le livre Les rituels en entreprise : la nouvelle énergie de transformation de Makeba Chamry et Édouard Malbois (Eyrolles).

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Exemples de rituels d’entreprises : 12 idées à tester en équipe
5 choses que les managers bienveillants font… même à distance !

Article précédentPensées négatives : comment en finir avec les ruminations mentales ?
Article suivantTout savoir sur le bilan de compétences !
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici