Le syndrome de l’imposteur (une variante de « je manque de confiance en moi ») est probablement ce que j’entends le plus souvent chez mes client.e.s et patient.e.s, comme s’il s’agissait d’une épidémie. Méfiez-vous, même si vous pensez vous en être débarrassé.e, vous êtes peut-être quand même en train de perdre la partie…

Nathalie vient me voir totalement épuisée, au bord du burn-out. Elle travaille en effet énormément et ne parvient pas à en faire moins, même si elle a déjà renoncé à tout en dehors de son travail. Ma première question a été : « Qu’est-ce que vous craignez qu’il se passe si vous travaillez moins ? ».

Voici sa réponse : « Je ne peux pas travailler moins. Depuis toujours j’ai eu le syndrome de l’imposteur. Pour la première fois depuis longtemps, je me dis que je suis compétente et bonne dans ce que je fais, et je reçois des retours des autres qui vont dans ce sens ».

Et voici ma réponse : « Je vois. Vous avez le sentiment d’avoir gagné contre ce syndrome de l’imposteur et vous ne voulez bien sûr pas revenir en arrière. Seulement voilà, en fait vous n’avez pas gagné la partie. C’est comme si,  pour le moment, vous aviez échangé le « syndrome de l’imposteur » contre un nouveau syndrome : celui de la posture.

Avant, vous vous battiez contre ce sentiment d’imposture et vous vous retrouvez maintenant à vous battre pour défendre la nouvelle image que vous avez de vous-même. En réalité, syndrome de l’imposteur ou syndrome de la posture, c’est toujours jouer au même jeu : le jeu de l’ego. Vous battre contre ou vous battre pour, c’est toujours la même bataille. Et c’est un jeu où malheureusement vous perdez tout le temps : soit vous vous sentez une imposture et cela vous fait souffrir, soit vous finissez totalement épuisée en ayant, comme vous le dites, renoncé à tout dans votre vie personnelle.

La question qui se pose à vous est simple : à quel jeu voulez-vous jouer à partir de maintenant ? Le jeu de l’ego ou le jeu de la vie, au jeu qui rétrécit votre vie ou celui qui la rend plus riche ? Faites confiance à votre expérience : est-ce qu’elle vous dit que vous pouvez gagner durablement et sans un prix élevé à payer ou est-ce que c’est une sorte d’arnaque ? »

Le jeu de la vie, c’est déjà commencer par stopper cette course pour prendre le temps d’aller vers ce qui est important pour vous, qui vous donne du sens, de la vitalité. C’est vivre une vie qui respecte votre besoin d’articuler vie pro et vie perso, qui vous permette de vivre de bons moments avec ceux que vous aimez ou de pratiquer les activités qui vous épanouissent.

Demandez-vous de temps en temps à quel jeu vous êtes en train de jouer et rappelez-vous : celles et ceux qui ont dépassé le syndrome de l’imposteur ont abandonné le jeu de l’ego, ils ont laissé tomber cette question pour aller vers le jeu de la vie !

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
3 exercices pour redorer son estime de soi
Et si on faisait le pari de la confiance au travail ?

Article précédentUn assistant personnel pour vous changer la vie au bureau
Article suivantL’après cancer et la (re)découverte de soi
Avatar
Diplômé de l’ESSEC, psychologue clinicien et thérapeute praticien en thérapies comportementales et cognitive, Christophe Deval est spécialisé dans le développement de la flexibilité psychologique et comportementale et l’ACT (Acceptance and Commitment Training). Après 5 ans d’expérience en audit financier, puis 15 ans en ressources humaines, il a quitté KPMG où il était Directeur du Développement des Talents jusqu’en 2018 pour créer la société A.Life, dont la vocation est de développer l’agilité individuelle, relationnelle et collective, et plus généralement les soft skills internes. Il est co-auteur de « Vous avez tout pour réussir », « Simplifiez vos relations avec les autres » et auteur de « Découvrir l’ACT ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici