Le sport semble être un défi majeur pour beaucoup d’entre nous. On sait qu’il faudrait s’y mettre (ou remettre), on prend de bonnes résolutions et puis… plus rien ! Si c’est si difficile que cela, c’est peut-être le signe que vous n’avez pas la bonne approche. 

L’activité physique est indispensable pour être en bonne santé. La sédentarité engendre davantage de maux de dos, de troubles métaboliques (diabètes par exemple) et de dépression. L’activité physique est utile pour à peu près tous les problèmes somatiques et psychologiques. Par exemple, 30 minutes d’activité physique par jour est aussi efficace que les anti-dépresseurs pour soigner la dépression et c’est un facteur de protection contre la maladie d’Alzheimer et les problèmes métaboliques liés au vieillissement. La pratique régulière d’une activité physique intense comme courir diminue de 45% le risque de mort par infarctus et de 30% le risque de mort toutes causes confondues.

Si l’activité physique présente de nombreux avantages, pourquoi est-ce que c’est si compliqué de s’y (re)mettre ? 

Tout d’abord, associer activité physique et activité sportive est réducteur. Nos ancêtres étaient beaucoup moins sédentaires que nous mais ils n’allaient pas pour autant à la salle de sport (bon d’accord, ça n’existait pas). Ils avaient une variété d’activités différentes : marcher, courir, grimper, etc. En réalité, lorsque vous courez sur un tapis à la salle de sport ou lorsque vous faites des séries de mouvements sur un appareil de musculation, vous ne faites pas nécessairement ce qui est bon pour votre corps, car vous faites toujours les mêmes mouvements alors que c’est de variété dont votre corps a besoin. Aucune espèce à part nous court pendant des heures sur place (à part peut-être le hamster !). Et ce n’est pas pour rien.

Ceux qui savent ce dont leur corps a besoin, ce sont les enfants. Lorsque vous êtes dans la nature avec des enfants, ils courent dans tous les sens, ils grimpent partout, etc. Rassurez-vous, je ne vais pas vous demander de grimper partout au bureau, mais de saisir toutes les occasions de bouger : prendre un escalier au lieu de l’ascenseur, vous étirer, marcher quelques minutes, etc. Les études montrent qu’il faudrait, dans l’idéal, 30 minutes d’activité physique par jour. Voici un exemple intéressant : des femmes de chambre dans des hôtels ne faisaient pas apparemment ces 30 minutes quotidiennes, mais cela n’avait pas d’impact négatif sur leur santé. Le mystère a été résolu lorsque l’on a compris qu’elles étaient debout toute la journée et que leur travail impliquait de nombreux mouvements du corps. Certes, elles ne faisaient pas de sport, mais elles avaient une activité physique tout au long de leur journée de travail.

Deuxième élément clé : rien ne sert de viser trop haut. Si vous vous dites « je n’aime pas courir car au bout de dix minutes j’ai l’impression que je vais mourir », la question est : quelle idée de vouloir courir aussi longtemps ? A la place, fixez-vous comme objectif de courir dix secondes. Vous verrez que vous aurez très vite envie de courir une minute, puis dix, etc. Au lieu de penser salle de sport, pensez à la plus petite activité physique que vous pourriez faire tout de suite, sans vous ajouter des contraintes. Bref, commencez petit, mais commencez maintenant !

Ancien directeur du développement des talents chez KPMG, psychologue clinicien, thérapeute spécialisé en thérapies comportementales et cognitives (TCC) et en thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), Christophe Deval est associé fondateur de A.Life, co-auteur de “Simplifiez vos relations avec les autres” et “Découvrir l’ACT” (Intereditions). Plus d’infos : www.a-life.fr et  www.act-life.fr

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
– 7 idées pour développer la pratique du sport en entreprise en France
– Top 10 des compétences qui feront la différence demain
– Oubliez le collaboratif, préférez l’empathie !
– 15 principes pour allier sérénité et efficacité en entreprise

Article précédentBien-être au travail : les événements à ne pas rater en mars
Article suivantHappy Team #2 : Ne passez plus du coq à l’âne !
Avatar
Diplômé de l’ESSEC, psychologue clinicien et thérapeute praticien en thérapies comportementales et cognitive, Christophe Deval est spécialisé dans le développement de la flexibilité psychologique et comportementale et l’ACT (Acceptance and Commitment Training). Après 5 ans d’expérience en audit financier, puis 15 ans en ressources humaines, il a quitté KPMG où il était Directeur du Développement des Talents jusqu’en 2018 pour créer la société A.Life, dont la vocation est de développer l’agilité individuelle, relationnelle et collective, et plus généralement les soft skills internes. Il est co-auteur de « Vous avez tout pour réussir », « Simplifiez vos relations avec les autres » et auteur de « Découvrir l’ACT ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici