Web : 3 outils anti burn-out

pexels-photo-48604

En France, 3,2 millions de personnes, soit plus de 12% de la population active, seraient « en risque élevé de burn-out » (1). Les plus touchés ? Les agriculteurs, devant les artisans, commerçants et chefs d’entreprise et les cadres. Comment prévenir l’épuisement professionnel ? Voici trois sites Internet proposant, chacun à sa manière, des ressources et des conseils pratiques.

Un Mooc

De nombreuses études le prouvent : entreprendre, c’est bon pour la santé ! Encore faut-il connaître les bonnes pratiques pour se préserver, les principaux risques et les moyens de prévention pour y faire face. C’est ce que vous propose la formation en ligne de l’association Amarok du 16 mai au 27 juillet. Ce Mooc vous donnera, en quatre semaines, à raison de deux heures hebdomadaires, des clés pour apprendre à mieux gérer votre stress, votre sommeil et ainsi prévenir l’épuisement professionnel, notamment en prenant conscience des signes avant-coureurs. Parmi les outils proposés, un stressomètre entrepreneurial pour repérer les événements professionnels les plus stressants, mais aussi des tests, des exercices ludiques ou encore des tribunes à télécharger pour aller plus loin. Plus d’infos : http://amamooc.fr/

Un blog

Le partage d’expériences est précieux pour prévenir le burn-out. On se reconnaît parfois dans les parcours des autres, on note des points communs qui font écho à notre quotidien, à nos ressentis, à nos difficultés. Sur son blog, Catherine Borie fait la part belle aux témoignages. Comme Anne-Françoise, une perfectionniste qui montre que l’on peut faire un burn-out tout en adorant son métier. Ou encore Dominique qui partage les étapes de sa reconstruction. Vous y trouverez également un ebook pour avoir plus d’énergie au quotidien, ainsi qu’une newsletter qui fourmille de conseils pour assurer, sans vous épuiser. Plus d’infos : www.catherineborie.com/blog/

Un questionnaire d’auto-diagnostic

Marie Pezé est Docteur en psychanalyste. Elle a créé la première consultation « Souffrance et travail » en 1997 au Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers de Nanterre. Il en existe désormais 35. Sur le site Internet éponyme, des ressources sont mises à la disposition de tous pour partager les connaissances d’experts. En plus des supports utilisés lors de formation, téléchargeables gratuitement en ligne, un questionnaire d’auto-diagnostic permet de faire le point et de repérer les signaux menant au burn-out. Un processus lent, aux multiples facettes, qui vont du stress, à la fatigue en passant par l’isolement. Plus d’infos : www.souffrance-et-travail.com

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
Comment se réapproprier son temps ?
– 5 exercices pour lâcher prise au bureau

(1) Cabinet Technologia, 2014.

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Pingback: Elles ont tout plaqué (ou presque !) pour devenir humoristes – My Happy Job

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares