L’année 2020 a fait bouger les lignes et invité beaucoup d’organisations à re-penser leurs modes de fonctionnement et de communication pour éviter de trop panser. Pour autant, un constat s’impose : personne ne détient aujourd’hui les clefs de ce qu’il convient de faire exactement, de « LA » méthode à appliquer pour se relever et faire de 2021 une année de transformation positive. Et si, en fait, il était tout bonnement question de retourner à l’essentiel ? D’aller vers davantage de simplicité pour affronter la complexité du monde actuel ? C’est ce que vous invite à faire Marine Padula, fondatrice d’Humanessens.

Ce que nous enseigne la réalité terrain, c’est que – pour beaucoup – derrière  « ce que je fais n’a pas de sens » se cache un aveu bien plus profond, à savoir : « la manière dont je fais les choses n’a aucun sens » ou « manque de pertinence… ». Et si, au final, il n’était question que d’apposer au non-sens que nous vivons actuellement ce fameux bon-sens parfois oublié ?

Déjà, de quoi parlons-nous ? Qu’est-ce que le bon sens ? Le bon sens, c’est cette capacité à analyser une situation et à agir en utilisant des connaissances simples plutôt que de faire appel à des expertises ou des connaissances complexes.

Comment fait-on alors pour le mobiliser ?

  • Tout d’abord, il s’agit de remettre les choses en perspective et de mixer une démarche d’objectivation/intellectuelle (éléments factuels d’observation) et une démarche plus intuitive laissant place à ce que l’on ressent…Ce qui, au final, au fond de nous…fait « vraiment sens » !
  • Ensuite, de lutter contre nos représentations mentales et d’enterrer définitivement cette phrase archaïque : « on a toujours fait comme ça» et faire plutôt sienne cette phrase de Gandhi qui disait : « Ne confondons pas ce qui est naturel et ce qui est habituel ». C’est donc intégrer pleinement que les évolutions culturelles, organisationnelles, technologiques… puissent faire évoluer nos manières de faire habituelles.

Certes, à un moment donné, procéder de telle ou telle manière s’est avéré efficace. Pour autant, cela implique-t-il que nous restions figés dans des certitudes, des comportements, des choix maintenant devenus obsolètes ?

  • Enfin, le bons sens, nécessite de savoir adopter une posture de non-sachant, et d’accepter de ne pas détenir toutes les clefs. C’est finalement faire preuve d’humilité quelque part et se dire que seul, nous ne savons peut-être pas comment faire, mais qu’ensemble, c’est sûr, nous trouverons.

Partant du principe que nous sommes tous co-responsables de nos réalités et que nous pouvons tous agir à notre niveau pour faire bouger les lignes en profondeur et aller vers ce Demain auquel nous aspirons… Quelle représentation mentale allez-vous décider de revisiter ? Quel pas de côté allez-vous faire aujourd’hui pour réinterroger ce qui pourrait-être fait autrement à l’avenir ? Dit autrement, comment allez-vous capitaliser sur 2020 pour faire de 2021 l’opportunité d’aller vers davantage d’alignement ?

Ecoutez-vous ; écoutez vos équipes/vos collègues ; observez ce qui se joue dans votre organisation et vous trouverez non pas « LA » solution mais « VOTRE » solution, et c’est bien là l’essentiel !

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
5 clés pour (re)trouver du sens au travail
Faites la révolution du sens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici