Tout aussi vraies que celles du Bac, j’ai entendu lors de mes missions de conseil RH de jolies perles de la bouche de responsables réticents au télétravail. C’était bien sûr avant cette période de confinement que nous ne sommes pas prêts d’oublier…

« Un jour de télétravail par semaine, c’est possible. Deux jours, c’est inenvisageable car cette salariée est manager ! Et un manager doit être présent »

« Le télétravail est incompatible avec ses tâches : qui va répondre au téléphone ? »

« Je suis d’accord pour une expérimentation du télétravail dans l’entreprise, mais hors de question que ce soit le mercredi »

« Il ne peut pas faire de télétravail car il n’y a pas d’accord dans l’entreprise. Son responsable, c’est différent, il est cadre. Il peut travailler de chez lui ».

« Avec les nouvelles technologies, c’est plus facile de mettre un carreleur en télétravail qu’une assistante de direction »

Si la crise du coronavirus a permis de casser beaucoup d’idées reçues sur le télétravail, certaines ont encore la vie dure ! En témoignent ces commentaires entendus, cette fois, par des lecteurs de My Happy Job pendant le confinement :

« Ça t’a fait deux mois ½ de vacances finalement ! »

« Tranquille le télétravail (alors qu’on prend juste un café après le déjeuner sur la terrasse ou le balcon) ! »

« Avec le télétravail tu es connecté(e) H24 : tu es obligé(e) d’être disponible tout le temps. »

Et parfois les malentendus sur le télétravail viennent des collaborateurs eux-mêmes : « Une collègue répond à 15h30 au téléphone, un jeudi après-midi (elle finit à 16h). Je précise que nous sommes un service support qui fournit des données de performance opérationnelle. Une demande « urgente » lui est faite, elle répond : « Vous aurez la requête lundi car je finis dans 30 minutes, c’est trop court, et demain je suis en télétravail. »
#commentdiscréditerlaplusvaluedecetteorganisation ?

J’ai pris le temps de discuter avec elle qui est par ailleurs quelqu’un de fiable et sérieux pour qu’elle comprenne l’image qu’elle a pu renvoyer à son interlocuteur. »

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici