En ce début de reconfinement, le télétravail revient sur le devant de la scène. Si les contraintes ne sont pas identiques à celles du printemps dernier, avec notamment le maintien de l’ouverture des écoles, l’ambiance n’est pas la même non plus. Comment tenir le coup moralement ? Quelles leçons tirer du premier confinement ? Qu’apprendre de nos voisins européens plus avancés en matière de télétravail ? Voici 5 articles qui devraient vous inspirer.

Reconfinement : pourquoi il est normal d’être déprimé
La journaliste Margaux Rambert a interviewé le psychologue du travail Adrien Chignard. Un entretien déculpabilisant qui fera sûrement écho à ce que vous ressentez depuis l’annonce du reconfinement : “Nous ne partons pas avec les mêmes ressources psychiques et physiques car nous sommes déjà épuisés. Le retour au travail a été difficile pour beaucoup, les vacances d’été n’ont pas ressemblé à ce que nous avions imaginé. Nos ressources sont plus maigres, d’autant que le climat extérieur, avec l’automne, n’apporte pas l’énergie d’un printemps. C’est comme si nous on nous disait de reprendre un marathon alors que nous ne sommes pas remis du dernier : la performance est compliquée. ” Vous y trouverez également des pistes concrètes pour ne pas laisser l’anxiété vous envahir et pour faire face aux baisses de moral.

Les 7 profils de collègues face au télétravail forcé
De celui qui ne quitte plus son pyjama à celui qui jongle entre les biberons et les slides, attendez-vous à retrouver les 7 profils (à peine caricaturés) de télé-travailleurs forcés. Mieux vaut en rire, de toutes les façons, on n’a pas vraiment le choix, n’est-ce pas ? A lire pendant votre prochaine pause pour vous détendre et retrouver le sourire.

Daniel Ollivier : « Le télétravail ne peut se résumer à un menu pour tous ! »
Sociologue des organisations, Daniel Ollivier estime que peu d’entreprises ont capitalisé sur l’expérience du premier confinement, ce qui laisse craindre l’émergence de nouvelles souffrances : “Le maître mot du télétravail est l’autonomie. Toutefois, l’appétence et la capacité d’indépendance sont différentes d’un collaborateur à l’autre.[…] Le risque est que l’entreprise choisisse la performance comme unique indicateur, alors que l’autonomie est la somme d’un vécu.”

Télétravail : les secrets d’une organisation réussie
Dans une tribune, Pascal Demurger, directeur général de la Maif, décline quatre impératifs pour organiser, à l’avenir, le travail à distance dans les entreprises. La quatrième condition, plus exigeante et plus indispensable que les autres, n’est autre que la confiance : “Accepter qu’un collaborateur travaille depuis son domicile, hors de la surveillance immédiate de sa hiérarchie, est une marque appréciable de confiance. Cette confiance sera ainsi d’autant plus honorée qu’elle constitue le mode habituel de relations dans l’entreprise. Le télétravail a alors toutes les chances de réussir s’il vient couronner une habitude de management.”

Télétravail : les Néerlandais ont une belle longueur d’avance
Dans le cadre de la crise sanitaire, le télétravail est devenu une obligation pour les métiers qui s’y prêtent. Les Néerlandais, eux, ont généralisé cette pratique il y a longtemps et ont bien des choses à nous apprendre. Voilà de quoi vous inspirer pour bientôt télétravailler d’où vous voulez.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici