Si l’envie d’ailleurs touche en premier lieu les actifs franciliens, 67 % d’entre eux chercheraient en effet un emploi dans une autre région selon la récente étude Mobilité réalisée par HelloWork, la mobilité géographique tente un nombre croissant de personnes depuis le confinement. “Beaucoup recherchent désormais du vert pour se sentir bien chez elles quitte à s’éloigner du centre-ville. Avec l’essor du télétravail, le cadre de vie l’emporte de plus en plus sur la proximité des bureaux, c’est un vrai mouvement de fond que la crise du coronavirus a accéléré”, explique Luc Moréna, Directeur Général de Ma Nouvelle Ville. Voici ses conseils pour déménager en toute sérénité.

1 – Prenez votre temps !

Déménager du jour au lendemain est rarement une bonne idée. Autorisez-vous du temps pour explorer toutes les possibilités qu’elles soient géographiques ou professionnelles. La location temporaire d’un logement meublé peut être une solution intermédiaire pour déménager sereinement et découvrir le territoire avant de vous y installer définitivement.

2 – Listez les bénéfices (et les freins) de ce changement de vie

Cela est d’autant plus important si vous déménagez en famille pour permettre à chacun de se projeter concrètement dans sa nouvelle vie (meilleure qualité de vie, nouveau challenge professionnel…). L’occasion également de se questionner sur les aspects contraignants de cette mobilité et les solutions envisageables.

Quelques exemples de questionnements à considérer :
– Si le conjoint garde son emploi : négociation de télétravail, travail en tiers lieu, bilan de compétence…
– Si peu de transport en commun : envisager le co-voiturage ou investir dans un vélo ou un scooter…

Après l’euphorie, voire l’excitation du déménagement pour vivre de nouvelles aventures, il est normal d’avoir du vague à l’âme. Consulter cette liste permettra de remonter le moral des troupes. Il est conseillé que chaque membre de la famille réalise sa liste des bénéfices avant le déménagement pour ensuite toutes les mettre en commun, envisager des solutions aux freins exprimés et la compléter une fois sur place.

3 – Avant le déménagement, une visite de repérage s’impose

Il est extrêmement important de venir repérer les lieux en famille afin de prendre vos marques et d’envisager, bien en amont du déménagement, certains des aspects les plus importants : visiter les divers quartiers de la ville pour choisir celui de votre nouveau logement, évaluer les temps de transport (en voiture, en transports en commun, à vélo ou à pieds), se renseigner sur les écoles pour les enfants, sans oublier les clubs et associations sportives de la ville…

A noter que de nombreuses régions organisent dorénavant l’accueil de leurs nouveaux habitants. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de la Mairie, des AVF (Accueil Ville de France) et sur les réseaux sociaux en rejoignant des groupes « Nouveaux Arrivants » qui se créent un peu partout en France.

4 – Réalisez un rétro planning ou une « checklist »

Une fois cette visite de repérage faite et le déménagement acté, de nombreuses tâches, notamment administratives, demeurent à accomplir avant le grand départ : résiliations diverses, inscriptions dans une nouvelle école, quête d’un logement, etc.

5 – Rencontrez du monde dans votre nouvelle ville

Une fois installé, pensez à reconstruire votre réseau de connaissances en commençant par pendre votre crémaillère avec vos nouveaux voisins. Profitez-en pour leur demander des conseils sur les meilleurs endroits de la ville, les bonnes adresses pour déjeuner… Les réseaux sociaux comme LinkedIn peuvent également vous aider à échanger avec des professionnels locaux de votre secteur. Une autre manière de rencontrer du monde ? Inscrivez-vous à des activités sportives, culturelles, à un réseau pro ou encore à une association.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Bye Bye Paris !
Quitter leur job les a libérés !

Photo by Erik Mclean on Unsplash

Article précédent(Dé)charge mentale
Article suivantTrouver sa voie : par où commencer ?
Fabienne Broucaret
Diplômée de Sciences-Po Paris, Fabienne Broucaret est la fondatrice et la rédactrice en chef de My Happy Job. Conférencière, passionnée par les questions de mixité, elle est aussi l’auteure des livres "Le sport, dernier bastion du sexisme ?" et "A vos baskets toutes ! Tour de France du sport au féminin" (Michalon). Elle a aussi co-écrit “2h chrono pour déconnecter (et se retrouver)” avec Virginie Boutin (Dunod, mai 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici