Je suis en poste et souhaite me reconvertir : par où commencer ?

winter-road-arrow-74780

Anna est en CDI depuis 5 ans, mais ne se sent plus à sa place. Perte de sens et de motivation, fatigue morale et physique, elle a envie de se reconvertir, mais ne sait pas comment passer à l’action. Quelles sont les clés pour démarrer un projet de reconversion quand on est en poste ? Les conseils de la Marjorie Llombart, fondatrice de « Dessine-moi une carrière » (1).

Le témoignage d’Anna : « Je souhaite faire une reconversion mais je n’arrive pas à avancer, je n’ai pas le temps de réfléchir sur mon projet car trop absorbée par mon boulot qui me fatigue, l’énergie passe dans le travail gagne-pain et non pas dans mon projet à moi. Comment faire ? Je suis en CDI depuis 5 ans dans une boîte en tant que coordinatrice SAV, import et je n’aime plus ce travail depuis plusieurs années déjà. Je n’aime pas la pression, la routine, le manque de sens dans ce travail qui ne me remplit pas, et me vide, me fait sombrer dans une espèce de tristesse. Mon chéri me dit que je suis une fille très sociable,  profondément humaine (je travaille avec les enfants), j’adore la pédagogie (j’enseigne en cours particulier l’anglais et l’espagnol) et toutes les danses à deux. Voilà mon petit monde. Je voudrais prendre le temps de réfléchir sur un projet rien qu’à moi, je voudrais créer quelque chose d’unique mais je ne sais pas quoi. Auriez-vous des conseils à me donner ? Par quoi puis-je commencer? Je suis abonnée à plein de newsletters mais ma boîte déborde de mails et je commence aussi à saturer avec ça… Merci. »

La réponse de Marjorie Llombart :

« Bonjour Anna,

Vous n’êtes clairement pas à votre place dans ce poste. La priorité est, me semble-t-il, d’agir sur cette sensation de saturation qui peut vous mener à l’épuisement si vous ne faites rien. Il va s’agir de retrouver du temps et de l’espace pour vous. Vous n’avez pas besoin de passer des journées complètes à réfléchir à votre nouveau projet, il vous faut surtout du temps de qualité. Essayez de vous dégager des moments le midi, le soir ou le week-end (en rognant par exemple sur le temps passé devant la télévision ou sur Internet). Ne serait-ce qu’une heure où vous vous consacrez pleinement à votre envie de reconversion. Je vous conseille la stratégie des petits pas : mieux vaut vous dégager un peu de temps régulièrement, avec à chaque fois des objectifs précis, plutôt que d’y passer un week-end en entier, puis plus rien pendant plusieurs semaines.

Concernant votre boîte mails, l’overdose est contre-productive. Choisissez trois ou cinq newsletters qui vous intéressent vraiment, et c’est tout. Désinscrivez-vous des autres et faites le tri régulièrement.

Je vous propose ensuite de lister ce que vous n’aimez pas dans votre poste actuel. Vous avez commencé à le faire dans votre message. Continuez en trouvant tout ce que vous ne souhaitez plus. Faites de même avec tout ce qui vous convient et vous plaît en étant le plus exhaustif possible. Une fois ce premier travail réalisé, listez tout ce que vous aimeriez faire par rapport à vos talents et vos centres d’intérêt. En écrivant votre liste d’envies, vous prendrez ainsi du recul.

Pour vous remettre dans une dynamique positive, n’hésitez pas à rencontrer, ou au moins à échanger, avec des personnes travaillant dans des domaines ou dans des entreprises qui vous intéressent. Elles peuvent nourrir votre réflexion, partager leur expérience, vous montrer de nouvelles opportunités, etc. Les réseaux sociaux comme LinkedIn sont de formidables outils pour cela.

Pour aller plus loin, je vous recommande de contacter un conseiller en évolution professionnelle via le Compte Personnel de Formation. Il vous permettra de définir un projet s’appuyant sur votre expérience, vos compétences actuelles ou à développer, votre parcours et vos aspirations. Ce conseil est gratuit et confidentiel. Le Fongecif de votre région peut également vous orienter.

Procéder ainsi par étapes devrait vous rassurer et vous donner un cap. Une fois que vous aurez trouvé un projet, regardez les formations envisageables. Mais attention, l’idée n’est pas forcément de vous reconvertir totalement. Peut-être que vous pourriez exercer le même poste dans une organisation différente ? Ou alors rester dans votre secteur d’activité mais dans une autre fonction ? Ou peut-être qu’un quatre-cinquième vous permettrait de développer des projets plus personnels en parallèle de votre travail, de tester des idées, avant de franchir le pas ?

Parmi ces différentes propositions de réflexion, il me semble que la priorité actuelle est de prendre soin de vos besoins primaires : récupérer votre énergie et retrouver un apaisement du mental. Du repos quand vous pouvez, et de l’exercice pour déconnecter le mental en revenant au corps. La danse puisque vous aimez cela, et pourquoi pas rajouter des balades en nature avec le retour du printemps ? »

Management, reconversion, stress, sommeil, communication bienveillante… Envie de poser une question à nos experts ? Remplissez notre formulaire.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

(1) https://dessinemoiunecarriere.com/

A lire aussi :
5 choses à savoir sur la bienveillance
« Se réapproprier son temps, c’est passer d’un ressenti de temps subi à un ressenti de temps choisi »

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares