Connaissez-vous votre ikigai ?

pexels-photo-356269

Selon la tradition nippone, chacun porte en soi un potentiel qui ne demande qu’à s’épanouir…le fameux « ikigai ». Pas moins de six livres sont sortis sur le sujet ces derniers mois (1). La presse féminine, tout comme la blogosphère du développement personnel, s’en sont régalés… Pourquoi un tel engouement ? Explications.

On le sait, les concepts « feel good » venus d’ailleurs ont le vent en poupe sur la blogosphère et dans les rayons développement personnel des librairies. Rappelons-nous du Hygge danois ou, plus récemment encore, du Lagom suédois. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’ikigai n’est ni une prise de karaté ni une nouvelle variété de sushis… Terme japonais désignant tantôt « la joie de vivre » tantôt « la mission de vie », il désigne, plus globalement, notre raison de nous lever le matin… notre raison d’être. En gros, il motive notre élan vital. Il nous met en joie rien qu’à l’idée de l’exercer ou de le cultiver. Sorte de leitmotiv personnel, il désigne le sens que nous souhaitons donner à chaque journée de notre vie. Autrement dit, notre « why ». Trouver son ikigai (et le cultiver) garantirait de vivre heureux. Il fait aussi partie des six facteurs expliquant la longévité exceptionnelle des habitants d’Okinawa au Japon (1). Une des cinq « zones bleues » du monde (région où le nombre de centenaires recensés est nettement supérieur à la moyenne mondiale).

Un concept évolutif (ou pas !)

Or, tout le monde n’a pas conscience de son ikigai. Cela est fort dommage car surfer sur son ikigai, aussi bien à titre personnel que professionnel, nous rapprocherait d’un bien-être presque source de jouvence…alors pourquoi s’en priver ? Notez que l’ikigai est un concept évolutif. Il peut, pour certaines personnes, changer en fonction de l’âge : votre ikigai ne sera pas le même à 20, qu’à 40 ou 60 ans. Pour d’autres en revanche, l’ikigai reste le même tout au long de la vie, qui sera alors guidée par ce fil conducteur. Comment le trouver ? Déjà en étant patient(e). L’ikigai n’est pas forcément évident. Il peut se nicher en nous et requérir une exploration ou introspection dont la durée varie d’un individu à l’autre.

Proche de la notion de « flow », vote ikigai se trouve au croisement de ce que vous savez faire, de ce que vous aimeriez faire, de ce pourquoi vous aimeriez être payé et de ce que vous apportez au monde. Il se matérialise ainsi :

Trouver son ikigai est une démarche exigeante nécessitant de prendre du temps et de se faire accompagner dans cette quête afin de trouver « son sens à soi » et de, peut-être, trouver le fil rouge de votre vie professionnelle…

(1) « La méthode Ikigai », Solar / « Le livre de l’Ikigai », Hugo doc / « Ikigai », Fleuve éditions / « Trouver son Ikigai, vivre de ce qui nous passionne », First / « Mon programme Ikigai », Marabout / « Le petit livre de l’Ikigai », Mazarine.
(2) Lors d’une conférence TED intitulée « Comment vivre plus de 100 ans », l’écrivain américain Dan Buettner a particulièrement parlé de l’ikigai en tant que philosophie pour une bonne santé et une longue vie. https://www.ted.com/talks/dan_buettner_how_to_live_to_be_100?language=fr

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

Ex-chasseuse de tête, enseignante-chercheur en droit des affaires, Marina Bourgeois est consultante en reconversion professionnelle et bilan de carrière.

Elle a fondé les Samedis du Burn-Out, un événement mensuel dédié à l’échange et à la construction d’outils de sensibilisation à la souffrance au travail. Plus d’infos : www.oser-rever-sa-carriere.com Elle est aussi l’auteure de Burn-out. Le (me) comprendre & en sortir, 2018.

A lire aussi :
Il n’y a pas d’âge pour changer de métier !
– Je change de vie, pourquoi pas vous ?
– Quitter leur job les a libérés !

Crédit photo : pexels.

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 share