Témoignages : mon bonheur au travail, c’est…

pexels-photo-415359

A l’occasion de la journée mondiale du bonheur, le 20 mars, huit Happy Workers nous racontent ce qui les rend heureux dans leur travail. Nous en avons profité pour leur demander leurs conseils pour s’épanouir professionnellement.

Hélène Lorillard, responsable relations médias et communication des éditions Leduc.s, Vice-présidente d’Information Presse & Communication.
Mon bonheur au travail… Au fil des années, j’ai noué des relations riches et variées avec les journalistes et les auteurs. Voir aujourd’hui les résultats de ces liens créés et les nourrir, les faire grandir et évoluer, est un vrai plaisir au quotidien. J’apprécie d’avoir acquis une connaissance des médias et surtout des journalistes qui les font. Cette connaissance n’est pas acquise, elle doit toujours être mise à jour et cela m’aide à mettre beaucoup d’humain dans ce que je fais. Ce que j’aime également, c’est la découverte des programmes de nos titres à paraître, des nouveaux auteurs et des thématiques abordées. Cela est toujours synonyme de nouveaux challenges et de surprises. En résumé, je dirais une bonne base de savoir-faire, une bonne dose de curiosité et l’indispensable passion !
Mon astuce. Garder le cap ! Si j’adore l’aspect multitâche de mon métier, il peut aussi être un piège. Oui il faut répondre à tous les mails, les appels… Satisfaire les souhaits des auteurs et répondre aux demandes des journalistes. Mais si on est uniquement dans la réaction, on peut se noyer et ne pas prendre le temps de réaliser ce qui apportera un vrai plus à tout le monde. Si je sais, par exemple, que je veux produire un document qui me sera très utile à moyen ou long terme, certains mails attendront. Je serai ainsi satisfaite d’être arrivée au bout de ce projet. D’ailleurs, je ne fais pas de to do list à la journée, qui serait trop frustrante, mais plutôt une to do list pour la semaine. De nombreux imprévus dans la journée ? Ce n’est pas grave, au contraire. Mais sur ma semaine, je garde le cap et je kiffe !

Cathy Araujo, médecin généraliste.
Mon bonheur au travail… Il réside d’abord dans l’aide apportée aux patients et dans leurs sourires, dans les rires des enfants. J’ai ensuite choisi d’exercer mon métier en semi rural et en libéral, comme ça, exit les bouchons et les trajets à rallonge, à moi la liberté d’aménager mes horaires comme je le veux. J’arrive au travail super zen et prête à me consacrer pleinement à mes patients dans la bonne humeur !
Mon astuce. Une cafetière et des chocolats dans la salle de pause = rassemblement des troupes pour papoter et décompresser !

Marie-Christine Lanne, Directrice de la communication, de l’influence & des engagements sociétaux de Generali.
Mon bonheur au travail… Je cite souvent cette pensée de Confucius « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie». Jeune, je me rêvais historienne, archéologue ou journaliste. Avec la communication, qui englobe un aspect de mécénat, j’ai pu toucher à tout cela chez Generali que j’ai eu la chance de rejoindre il y a 30 ans. J’y ai créé la fonction communication avant d’être nommée dircom voici 20 ans. Et cela fait 30 ans que je suis heureuse de venir travailler ! Pour moi, les ingrédients majeurs du bonheur au travail sont :
1 – Avoir un vif intérêt pour ce que l’on fait
2 – Aimer l’entreprise pour laquelle on travaille ; croire en ceux pour lesquels et avec lesquels on travaille
3 – Gagner la confiance de ses managers pour proposer et avoir la responsabilité de mettre en œuvre
4 – Savoir s’entourer de gens brillants et bienveillants qui partagent les mêmes valeurs
5 – Vouloir créer un véritable esprit d’équipe par la confiance dans sa communauté de travail… et au-delà,  avec ses réseaux de partenaires.
Mon astuce. Si l’on veut construire avec quelqu’un, il faut le regarder avec bienveillance.  Je tire cette pensée de Yann Eliès, un grand navigateur dont Generali a été sponsor pendant plus de 10 ans. Lors d’une tentative de record autour du monde, il m’avait expliqué que qu’il devait économiser au maximum le poids sur le bateau : alors forcément, pas de miroir à bord ! « On se voit dans le regard de l’autre » m’avait-il alors confié. Pour aller plus loin, je vous invite à lire La stratégie de la bienveillance de Juliette Tournand ! Le proverbe africain qui dit « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » me parait dépassé. Seul, on ne peut plus être performant et rapide dans le monde d’aujourd’hui. Il faut forcément « faire ensemble »  Et pour cela, il faut entretenir un esprit de partage dans sa communauté de travail. Ceux qui pensent encore qu’ « information = pouvoir » est efficient seront forcément  perdants au XXIè siècle. Dans le monde digital, ce sont ceux qui ont une capacité à inspirer et partager qui peuvent être puissants !

Wilfried Stibler, fondateur de la “Gamelle à papa“, un service de livraison de repas faits maison à domicile et au bureau.
Mon bonheur au travail… Difficile de trouver plus heureux que moi au travail ! D’abord, j’aime ce que je fais et j’ai lancé un concept qui me permet de ne pas faire tous les jours les même recettes et donc de ne pas tomber dans une routine. Je choisis les plats que j’aime réaliser car je pense que le bonheur se transmet dans l’assiette. Ensuite, je travaille de chez moi ce qui présente quelques inconvénients, mais surtout beaucoup d’avantages au niveau de la gestion du temps.
Mon astuce. Au travail, comme dans la vie, je ne pense qu’à demain.

Emilie Daversin, Managing Partner chez VO2 Group, société de conseil en transformation digitale, et fondatrice du réseau Feminalink.
Mon bonheur au travail. Mes deux moteurs sont la curiosité et la croissance. J’ai besoin de croître, de me renouveler, voire de tout recommencer pour aller plus haut, et puis de faire du chiffre, de la plus-value. J’aime voir grand. Et en même temps, je suis toujours détournée de ces objectifs par une curiosité naturelle, le besoin de me confronter à des mondes et des milieux différents. Du coup mon bonheur, c’est d’avoir des idées originales et de les faire grandir. Puis de recommencer. C’est là que je me sens très à l’aise, utile et efficace.
Mon astuce. Je trouve intéressant de cultiver le plaisir du travail en allant voir les autres travailler. Tout le monde travaille, en tous cas beaucoup de gens. Aller à la rencontre des artistes dans les galeries d’art, des professionnels de tous métiers dans les salons, aller même le matin tôt au marché permet de trouver des idées et des solutions, et de se rendre compte que le travail… c’est enrichissant et hyper valorisant.

Sophie Machot, formatrice, coach et auteure de Cultivez votre bonheur et Même pas peur ! (Eyrolles).
Mon bonheur au travail. Les ingrédients en sont multiples. Le plaisir tout d’abord. Le plaisir de rencontrer chaque jour de nouvelles personnes. J’ai la chance d’avoir des métiers de partage. Je forme des centaines de personnes par an. J’aime les écouter, les accompagner. J’adore l’histoire des gens. Elle me passionne. L’engagement ensuite. J’aime accompagner, transmettre et éclairer leur chemin. J’aime être le témoin de déclics, de prises de conscience de leur potentiel et la naissance de projets de vie. J’aime aussi la transmission par les mots dits ou écrits. Et enfin, j’ai besoin de sens dans mon travail. Je suis viscéralement accrochée à des valeurs comme le partage, l’optimisme, la créativité, la nouveauté, l’autonomie que mes métiers m’apportent chaque jour. Plaisir, engagement, sens sont les ingrédients du Flow, cet état de focalisation, d’accomplissement qui enchante l’esprit, le corps et l’âme. Ah et enfin, j’ai besoin d’un mug de citron-curcuma-gingembre pour être au top du bonheur chaque matin !
Mon astuce. L’astuce-Reine pour moi est l’humour. J’ai besoin de rire, d’autodérision, de partages joyeux même si le propos est sérieux. Je ris comme je respire, je crois. L’humour apporte du plaisir et de l’harmonie dans les équipes. C’est aussi un bon moyen de dédramatiser des situations conflictuelles. C’est un anti-stress efficace. Mais attention car il y’a une vraie différence entre humour et ironie. L’humour est un cadeau, l’ironie une arme. J’adore les cadeaux donc j’adore humour.

Marie Frémiot, Chief Happiness Officer dans la strat-up Modulotech.
Mon bonheur au travail.
Je pense qu’il est mutlifactoriel, mais si je devais choisir, ce serait une excellente communication qui évite les non-dits et les inquiétudes quotidiennes, et aussi la valorisation de chacun. Être reconnu pour ses compétences est forcément source d’épanouissement. Mes boss me font une confiance totale et valorisent mon travail, cela fait de moi une professionnelle comblée.
Mon astuce. Essayer de prendre du recul régulièrement afin de pouvoir voir les choses de façon positive. Tout dépend de l’angle avec lequel on envisage les choses, le tout est de ne pas se laisser gagner par le pessimisme parfois latent.

Fanny Auger, fondatrice de The School of Life Paris, auteure d’un livre sur l’art de la conversation, Trêve de Bavardages (Kero). 
Mon bonheur au travail. J’ai deux passions qui m’habitent depuis toujours: la culture et la transmission. J’ai eu la chance de pouvoir construire un travail à mon image, qui me permettent d’exprimer et de transmettre tous les jours mes passions, et ma mission. Après une longue carrière dans de grandes sociétés dans la mode, à l’international (j’ai vécu à Dubaï, Milan, Paris…), je suis entrepreneure depuis 7 ans, auteure, consultante en créativité littéraire pour des start-ups et des marques de mode, pour remettre du sens dans les conversations… J’arrive donc parfaitement à concilier passions et travail. J’ai beaucoup de chance: à mon sens, le bonheur au travail dépend notamment de l’alignement de sa mission, de ses valeurs (et ses compétences!) et de ses aspirations. Si on peut réunir ces 3 facteurs, alors c’est la clef pour un épanouissement au travail, et cela nous donne des ailes.
Mon astuce. Avant tout, c’est apprendre à bien se connaître (et c’est un travail tout au long de sa vie!). Savoir qui l’on est, ce que l’on veut, ses valeurs, ses compétences, ses rêves. Etre aligné, honnête et authentique avec soi-même et les autres. Etre honnête dans ses conversations, dans ses interactions, dans ses engagements.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

 

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares