« L’assertivité crée une relation de confiance et libère la parole »

photo-1531537571171-a707bf2683da

Séverine Daniel, fondatrice d’Happylot, facilitatrice, médiatrice et praticienne de l’Approche neurocognitive et comportementale, nous explique ce qu’est l’assertivité et ses vertus, notamment au travail. Interview.

Quelle est la définition de l’assertivité ?
Etre assertif c’est avoir la capacité d’exprimer ses émotions, ses besoins ou ses droits  de façon claire, mais tout en respectant ceux des autres. On n’est ni dans le déni de ce que l’on ressent réellement, ni dans la soumission, ni dans l’agressivité, ni dans la manipulation. J’aime bien la définition issue de l ‘Approche Neurocognitive et Comportementale : « Le fait qu’une personne dispose des capacités nécessaires lui permettant d’agir au mieux dans son intérêt, de défendre son point de vue sans anxiété exagérée, d’exprimer avec sincérité et aisance ses sentiments, et d’exercer ses droits sans dénier ceux des autres »

Quels sont les avantages à être assertif au travail ?
Ce mode de communication permet d’améliorer la qualité des relations. Il crée une relation d’adulte à adulte et stoppe l’infantilisation, la victimisation ou encore l’agression. Il évite les malentendus, les non-dits, les fausses croyances et met le doigt sur les problèmes ou les désaccords plutôt que de les étouffer. C’est win-win pour toutes les parties prenantes, managers et collaborateurs. L’assertivité crée une relation de confiance et libère la parole. S’il y a moins de conflit, de pression ou de frustration, on a plus facilement envie de donner le meilleur de nous-même. On est plus créatif, plus engagé, plus résilient, plus solidaire avec ses collègues et de meilleure humeur. Savoir prendre du recul et avoir le courage de dire ce que l’on pense est un vrai atout relationnel. Et si ce courage était valorisé au sein des entreprises, il y aurait moins de place pour les manipulateurs !

Pourquoi est-il si difficile d’être sincère?
A l’école, on ne nous a pas appris l’empathie, la communication non violente et encore moins à savoir comment notre cerveau fonctionne. Pourtant la base de toutes nos relations futures réside dans la communication. Si c’était le cas, nous aurions moins besoin de formations d’adultes sur le management, la gestion du stress ou la prévention des RPS. Lorsqu’on ne sait pas analyser et gérer ses émotions (souvent liées à la peur), on réagit plus qu’on agit, suivant son vécu et sa personnalité: le dominant qui impose ses idées, l’agressif qui part au quart de tour quand il se sent blessé dans son orgueil, la bonne pâte qui veut plaire à tout le monde et dit oui à tout, le suiveur qui est incapable d’exprimer une opinion différente des autres, la victime qui reporte toujours sur les autres ses problèmes, etc.

Comment faire pour devenir plus assertif ?
Cela demande de se (re)connecter à ses émotions, de prendre du recul, d’écouter l’autre, du courage et bien sûr de la pratique. Plus que des formations top-down, je recommande plutôt des ateliers expérientiels pour pratiquer en petits groupes et recueillir ainsi divers feedbacks. On peut aussi s’entraîner en famille ou avec des amis pour ressentir l’effet que cela produit sur soi et sur l’autre. Mais l’essayer, c’est l’adopter !

Découvrez l’intégralité de cet article dans notre hors-série intitulé “Stop à la pression !”. Un magazine d’une centaine de pages téléchargeable gratuitement : https://www.myhappyjob.fr/hors-serie/

Au sommaire : des clés pour comprendre les mécanismes du burn-out, des conseils pratiques pour adopter le slow working, des exercices de sophrologie, un test pour éviter la surchauffe mentale, des infographies sur les vertus du sport, de la sieste ou encore de la lecture, des focus sur le multitâche et le stress numérique, des leviers d’action pour les managers et dirigeants, des témoignages inspirants et déculpabilisants, une sélection de livres pour aller plus loin…

A lire et à partager sans modération pour prendre soin de vous, et de vos collègues.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

    • Marion Petit
    • 14 novembre 2018
    Répondre

    Savoir dire les choses, et les dire bien est difficile. L’assertivité est une compétence qui s’appuie sur 2 affirmations qui se complètent :
    1/ Je suis quelqu’un d’important donc mon avis compte ainsi j’exprime mon point de vue.
    2/ Mon interlocuteur est aussi quelqu’un d’important, son avis compte, je l’écoute et respecte son point de vue.
    Dans la plupart des entreprises, nous trouvons des managers qui ne craignent pas de donner leur avis mais malheureusement ils le font en blessant leur collaborateur, ce qui est (à mon sens)contreproductif. Il faut apprendre la critique constructive 😉
    Du côté des “managés”, à l’inverse, on trouvera souvent des personnes timides qui n’oseront pas s’exprimer, ce qui sera interprété par le manager comme un accord tacite.

    Les cartes pour mieux communiquer se trouvent dans une meilleure connaissance de soi, pour activer nos talents, notre confiance en soi et l’apprentissage de la parole pour exprimer nos émotions au moment opportun.
    Belle journée à vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares