Dans ma dernière chronique, je vous ai parlé du pari de la confiance, ou comment agir avec confiance même lorsque vous n’en ressentez pas. Vous ne comptiez quand même pas vous en tirer comme ça ? Car après tout, la confiance est une route à double sens : pouvez-vous faire confiance, mais aussi peut-on vous faire confiance ? Cette deuxième partie de l’équation est au cœur de cette chronique.

Comment contribuer à développer la confiance dans votre entreprise ? En agissant de telle sorte que vous faire confiance devienne une évidence. Pour cela, il suffit de vous rappeler que la confiance est quelque chose de sacré. Sacré, c’est justement l’acronyme des 5 comportements que vous pouvez adopter :

– Sécurité : est-ce que lorsque l’on vous fait confiance, vous tenez vos engagements et agissez en cohérence avec les valeurs que avez affichez ? Etes-vous fiable sur la durée, avec des réactions prévisibles et non changeantes au gré de votre humeur ou des circonstances ? Est-ce que vous donnez un droit à l’erreur ou est-ce que toute initiative infructueuse est sanctionnée ?

– Autonomie : est-ce que vous laissez suffisamment de marge de manœuvre aux autres au lieu de chercher à contrôler en permanence ce qu’ils font, montrant ainsi des signes de défiance à leur égard ?

– Connexion : est-ce que vous montrez aux autres que vous vous préoccupez d’eux et de leur bien-être ? Pour le dire autrement, faites-vous preuve de bienveillance envers eux ou envoyez-vous le message que seul le travail compte et que vous n’en avez rien à faire de ce que vivent les personnes autour de vous ?

Reconnaissance : les autres se sentent-ils valorisés, respectés, reconnus et compris lorsqu’ils ont affaire à vous ou avez-vous tendance à critiquer, juger, dévaloriser, quoi qu’ils fassent ?

– Équité : faites-vous preuve de justice dans vos décisions et actions et est-ce que vous les expliquez de sorte que ce soit perçu par les autres ou avez-vous tendance à agir pour vos seuls intérêts ou en fonction de vos liens affectifs, quitte à traiter certaines personnes en privilégiés ?

C’est maintenant à vous de jouer ! Vous avez toutes les cartes en main pour que la confiance se répande comme une traînée de poudre au sein de votre organisation.

Ancien directeur du développement des talents chez KPMG, psychologue clinicien, thérapeute spécialisé en thérapies comportementales et cognitives (TCC) et en thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), Christophe Deval est associé fondateur de A.Life, co-auteur de “Simplifiez vos relations avec les autres” et “Découvrir l’ACT” (Intereditions). Plus d’infos : www.a-life.fr et  www.act-life.fr

Vous appréciez My Happy Job ? Aidez-nous ! Nous lançons notre première campagne de financement participatif pour donner de l’envergure à notre magazine en ligne. Optimisation du site, vidéos, podcasts, version anglaise…  Toutes les contributions, de particuliers comme d’entreprises, sont les bienvenues. Tous les encouragements, les partages et les relais seront aussi, bien sûr, appréciés. Plus d’infos : https://fr.ulule.com/happyjob/

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job, parcourez nos hors-séries thématiques  et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
Collaborer sereinement grâce aux accords toltèques
« L’assertivité crée une relation de confiance et libère la parole »
– Clara Gaymard : « Il n’y a pas de bonheur sans confiance ! »

Article précédentLes pièges de la motivation #2 : le manque de sentiment d’auto-efficacité
Article suivant1 salarié français sur 5 subit un stress quotidien au travail
Avatar
Diplômé de l’ESSEC, psychologue clinicien et thérapeute praticien en thérapies comportementales et cognitive, Christophe Deval est spécialisé dans le développement de la flexibilité psychologique et comportementale et l’ACT (Acceptance and Commitment Training). Après 5 ans d’expérience en audit financier, puis 15 ans en ressources humaines, il a quitté KPMG où il était Directeur du Développement des Talents jusqu’en 2018 pour créer la société A.Life, dont la vocation est de développer l’agilité individuelle, relationnelle et collective, et plus généralement les soft skills internes. Il est co-auteur de « Vous avez tout pour réussir », « Simplifiez vos relations avec les autres » et auteur de « Découvrir l’ACT ».

1 COMMENTAIRE

  1. le lien entre performance, confiance, autonomie est évident : on dit ” accorder de la [sa] confiance”, de même “accorder /donner de l’autonomie ” . Pour un écosystème de confiance, laisser les collaborateurs autonomes (en individuel ou groupes autonomes ), leur attribuer les outils et méthode qu’ils demandent pour être plus efficaces. C’est tout cela et laisser les initiatives se développer qui permet d’innover, d’aller loin (et mieux ), ensemble !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici