L’exercice de la lettre oubliée

pexels-photo-211290

Selon Albert Camus « mal nommer les choses contribue au malheur du monde ». Et si bien nommer les choses pouvait contribuer à son bonheur ?

Un jour de juin, Amandine trouve dans sa boite aux lettres une enveloppe qui l’intrigue. C’est curieusement bien son écriture qu’elle reconnait sur l’adresse du destinataire. Au dos, aucune mention de l’expéditeur… Elle l’ouvre et sourit.

En 2016, Amandine est au bord du burn-out. Très investie dans une fonction prenante et à fortes responsabilités, elle a du mal à dire non aux sollicitations professionnelles de ses équipes, de ses collègues et de Jacques, son patron. Jacques prend conscience de cette situation. Pour la préserver, il lui propose d’être accompagnée dans son cheminement et elle choisit MpI Conseil pour le faire. J’ai donc le plaisir de la guider durant les quelques mois de son coaching jusqu’en juin 2017. Lors de la dernière séance, je lui propose de « s’écrire une lettre », en se félicitant de toutes ses belles réussites et projets qu’elle aura menés à bien en 2018. Les mois passent, la vie coule, les dossiers s’enchaînent, les comportements se modifient imperceptiblement.

Après un an, Amandine a bien sûr oublié cette lettre, mais pas ce qu’elle s’était fixé comme cap. Elle lit et relit sa lettre. Elle a réalisé la plupart des actions positives et tenu les engagements imaginés par anticipation, personnellement et professionnellement. Passé l’étonnement, elle est envahie par un sentiment profond d’accomplissement et une belle énergie pour la suite.

Gaétan avait lui-aussi complètement oublié sa « lettre à soi-même ». Ingénieur très rationnel, il a traversé des épreuves personnelles qui ont entraîné certaines répercussions professionnelles. Le coaching lui a permis de mettre la bonne distance entre ces deux sphères et de mieux gérer son anxiété. Il a pris beaucoup de plaisir à redécouvrir les pages dans lesquelles il s’était remercié pour toutes ces petites et grandes actions à venir.

Bizarrerie, diront certains, que d’écrire sur du papier à l’heure des mails, sms, WhatsApp…. Encore plus étrange de s’écrire à soi-même, et surtout un an à l’avance ! Puisqu’écrire une lettre, c’est avant tout imaginer le plaisir pour son destinataire de la recevoir très prochainement. En fin de coaching, cet exercice de projection dans l’avenir permet aux personnes de se donner toutes les chances de réaliser de belles choses. Loin d’être une « boule de cristal », il s’agit plus d’une « prophétie autoréalisatrice » une façon de penser son avenir et d’écrire sa propre histoire et donc d’influer inconsciemment sur les évènements futurs.

Il n’est pas si facile de s’auto-féliciter. Le temps de l’écriture représente le temps que l’on s’accorde à soi-même, et que plus personne ne s’autorise. Accepter de se projeter dans un temps assez long et de façon positive, c’est accepter de se donner l’importance que l’on pense mériter. Cette lettre permet de réfléchir à ce que nous désirons profondément, ce qui nous semble possible d’atteindre et dont nous pourrions être fiers. Elle va être progressivement oubliée et enclencher ainsi un processus de maturation et de sédimentation.

Le contenu de la lettre est nécessairement très personnel. Amandine a peut-être évoqué un meilleur équilibre entre son travail et sa famille, le fait de prendre réellement des vacances, de refuser certaines demandes professionnelles, ou de continuer ses promenades hebdomadaires avec son chien au bord de la plage. Gaétan a pu imaginer gérer un nouveau projet de grande envergure sans crise de stress, reprendre ses séances régulières à la piscine, voire envisager de déménager pour se rapprocher de son travail.

La longueur des « lettres oubliées » dépend de chaque personne. Une fois terminée, la personne ferme l’enveloppe devant le coach, écrit elle-même son adresse et la remet au coach. Charge au coach de l’envoyer un an après. Cette lettre oubliée vient nécessairement après une réflexion sur soi et sa volonté d’évolution.

Si vous avez envie de tenter l’expérience, voici tout d’abord les conditions idéales pour réaliser « sa lettre oubliée » :

  • Etre dans un cheminement positif
  • Vouloir se projeter dans l’avenir
  • Donner cette lettre à un tiers extérieur qui ne l’ouvrira pas et qui vous l’enverra par la poste dans un an

Ensuite, voici quelques conseils pratiques :

  • Installez vous dans un endroit où vous ne serez pas dérangé(e)
  • Ecrivez ce qui vous tient à cœur de réaliser et voir changer dans les mois qui suivent. Commencez la lettre par Votre prénom, je te félicite pour tout ce que tu as réalisé et accompli ces dernières mois »…..: décision, changements, découvertes, rencontres, voyages, accomplissements…..
  • Ecrivez autant que vous le souhaitez (une page, deux pages….), de façon bienveillante et positive
  • Félicitez vous, remerciez vous
  • Prenez le temps qu’il vous faut
  • Faites-le en une seule fois, ne vous interrompez pas, pour ne pas être tenté de rayer, déchirer, recommencer, le 1er jet est le bon 😊
  • Mettez cette lettre dans une enveloppe fermée, et glissez la dans un tiroir que vous ouvrez très rarement
  • Programmez une alarme sur votre agenda (papier ou électronique) dans un trimestre ou un semestre, à un horaire où vous serez a priori tranquille pour l’ouvrir.

Si vous le désirez, vous pouvez envoyer votre lettre oubliée sous enveloppe en indiquant la date à laquelle vous voulez qu’on vous la renvoie à :  MPI CONSEIL, Lettre oubliée, 6, rue des Lavandières Sainte-Opportune, 75 001 Paris. Vous pouvez aussi nous faire part de vos réactions et impressions par mail : contact@mpiconseil.com

Marie Delmont est dirigeante associée de MPI CONSEIL.

Après avoir tenu un poste de direction dans un centre de recherches sur la santé environnementale durant cinq années, elle intervient depuis 2006 en tant que consultante et formatrice dans les domaines de la gestion des conflits, santé au travail et handicap, qualité de vie au travail, diversité. En tant que médiatrice, elle intervient aussi bien dans l’aide à la résolution de conflits interpersonnels en entreprise que de conflits d’équipe.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
3 exercices pour arrêter de procrastiner
L’exercice du carré de vie

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares