10 astuces pour amorcer de vrais changements

be the change

Mieux organiser son temps, se (re)mettre au sport le midi, davantage oser prendre la parole en public, se reconvertir… Chaque année, c’est la même chose : on prend des bonnes résolutions, et, une semaine ou un mois plus tard, elles sont déjà aux oubliettes. Comment tenir le cap et rester motivé(e) ? Voici 10 astuces pour amorcer de petits et grands changements durables.

1° Que voulez-vous vraiment changer ?
C’est évidemment la première question à se poser. « Prenez le temps de bien réfléchir, notamment à la source de votre insatisfaction, insiste Michelle Jean Baptiste, auteure de Mes bonnes résolutions en action (Ed. Fortuna). C’est une étape fondamentale. Or, elle est trop souvent bâclée, ce qui fait que l’on rate sa cible. » Eliminez les idées floues, extrêmes, trop strictes, négatives… Retenez au contraire celles qui augmentent votre bien-être et apportent une solution à votre problème.

2° Trouver les bonnes sources de motivation
Le changement ne doit pas être une fuite en avant. Il est important aussi qu’il corresponde à vos valeurs et à vos aspirations, non à celles des autres. ”Ne vous sentez pas obligé de faire quelque chose qui vous déplaît, ne cherchez pas à faire plaisir ou à prouver quelque chose, ne cherchez pas à réaliser le rêve d’une tierce personne”, insiste Colombe Paland, fondatrice de “Jette-toi à l’eau”. Sans vraie motivation, pas d’envie, pas de projet, pas de mise en mouvement personnelle ou professionnelle.

A (re)lire : les 7 clés d’une motivation forte et pérenne.

3°Fixez-vous un plan d’action

« Un objectif sans plan s’appelle un vœu. » Comme le rappelle cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry, rien n’arrive par un simple coup de baguette magique ! Pour que votre bonne résolution ne reste pas lettre morte, allez-y par étapes et déterminez concrètement les ressources, les moyens ou encore le temps dont vous avez besoin. Essayez aussi d’anticiper les obstacles et de prévoir comment les contourner. Tout de suite ne semble jamais être le bon moment. Ce sera plus facile demain ou lundi… Erreur ! « Mettez-vous en mouvement sans tarder, conseille Barbara Meyer, auteure du coffret 21 jours pour arrêter d’être débordée ! (Eyrolles). N’attendez pas non plus d’avoir plus de temps, d’argent, etc. En bref, de réunir toutes les conditions favorables. Sinon, vous ne le ferez jamais. » Faites la chasse aux fausses bonnes excuses qui vous enlisent dans la procrastination.

4° Établissez des priorités
« Votre objectif doit devenir votre priorité, explique Michelle Jean-Baptiste. Si vous ne le mettez pas au premier plan, vous n’y arriverez pas, c’est garanti. » Dessinez un podium olympique. Choisissez trois objectifs prioritaires et placez-les sur les marches. Affichez ensuite ce dessin dans un endroit où vous le verrez tous les jours.

5° Visualisez le changement
On profite souvent de la nouvelle année pour arrêter de fumer, manger moins gras ou moins sucré… « Si vous voulez changer une habitude, visualisez les méfaits de cette routine, recommande Michel Lejoyeux dans Changer en mieux (Le livre de poche). Imaginez ensuite votre nouvelle vie sans cette contrainte. » Fermez les yeux, prenez vos désirs pour des réalités. Vous avez réussi à changer comme vous le vouliez. Comment vous sentez-vous ? Prenez le temps de ressentir les émotions positives.

6° Vive la répétition !
Se brosser les dents matin et soir est un rituel qui n’exige pas des prouesses d’autodiscipline. « C’est seulement par ce processus de répétition que vous réussirez à apporter un changement durable à votre vie, affirme Tal Ben-Shahar, star de la psychologie positive, dans Choisir sa vie : 101 expériences pour saisir sa chance (Pocket). Par exemple, pour devenir plus reconnaissant, il faut s’atteler tous les jours à exprimer sa gratitude. » Si vous avez décidé de faire plus de sport ou de passer plus de temps avec vos enfants ou de vous accorder plus de temps rien que pour vous, inscrivez ces rendez-vous dans votre agenda. Il faut en moyenne trente jours pour que s’installe une nouvelle routine.

7° Soyez indulgent(e) avec vous-même
Ne devenez pas votre propre bourreau ! « Une fois par semaine, listez ce que vous avez fait de positif qui vous rapproche de la réalisation de votre bonne résolution, suggère Michelle Jean-Baptiste. Vous pouvez aussi instaurer de petits rituels bienveillants. Personnellement, je m’envoie des cartes postales ou des lettres de félicitations. Cela peut faire sourire, mais c’est efficace pour mesurer le chemin parcouru. »

8° Parler de vos envies de changement
Pour Michelle Jean-Baptiste, « une personne qui a parlé de sa prise de décision a plus de chance d’y arriver que quelqu’un qui l’a gardée pour elle ». Pourquoi ? « Parler, c’est déjà formaliser, s’engager et se mettre en situation. C’est déjà une première étape vers l’atteinte de l’objectif. » Vous pouvez choisir des personnes positives parmi vos proches ou en trouver sur les réseaux sociaux. Le principal intérêt des communautés 3.0 ? On s’y congratule entre inconnus et on y partage aussi ses conseils.

9° La stratégie des petits pas
Fixez-vous des objectifs SMART, c’est-à-dire Simples, Mesurables, Ambitieux, Réalisables et Temporels. Puis, allez y progressivement “Agrandissez votre zone de confort, suggère Colombe Paland. Cela revient à repousser les limites de ce que l’on sait faire et que l’on aime faire. C’est accepter de se challenger, mais à son rythme. C’est adopter la méthode des petits pas. Prenons l’exemple d’une personne réservée. Pour vaincre sa timidité, elle aura tout intérêt à y aller par pallier : Identifier les situations génératrices de timidité ; Parler à une nouvelle personne chaque jour ; Faire du théâtre ; Prendre la parole dans une assemblée ; Faire un one-woman-show”…

10° Des rôles modèles inspirants
Trouvez des modèles, des personnes qui vivent ce que vous souhaitez atteindre ou qui sont passées avec succès par les mêmes étapes que vous. L’expérience des autres est toujours instructive. « Lisez des biographies, conseille Barbara Meyer. Celle de Sheryl Sandberg m’a profondément inspirée. Elle lève le voile sur les barrières que les autres nous imposent et sur celles que l’on se met à soi-même. J’en ai retenu que les femmes ne doivent plus dire “Je ne suis pas formée pour”, mais “J’ai envie de le faire et j’apprendrai !” »

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
– « Trouvez ce que vous aimez, ce qui a le plus de sens pour vous, et faites-le ! »
– « Au Québec, la qualité de vie au travail est considérée comme une responsabilité partagée entre salariés et employeurs »

Crédit photo : © Coloures-Pic – Fotolia.com

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares