Le DRH de demain sera bon communicant, rompu au digital, créatif et polyvalent.

L’Institut du Management des Ressources Humaines (IMDRH) a, dans le cadre de son Observatoire, interrogé 237 décideurs RH de grandes PME et grands groupes sur l’avenir et les évolutions de leur métier en termes de compétences, d’outils ou encore de développement (1). Verdict ? D’après eux, leurs métiers vont évoluer en priorité vers le développement des compétences (83%), la communication (57%), la gestion sociale (42%). Parmi les compétences et qualités évoquées pour relever les défis de demain figurent notamment une bonne appréhension du digital, la créativité, la communication, l’adaptabilité, l’agilité, la conduite du changement ou encore la gestion des talents. Autre donnée intéressante : presque la moitié des décideurs RH (45%) indiquent que, demain, il pourrait être nécessaire d’avoir eu une première vie professionnelle dans une autre fonction d’encadrement pour être un DRH reconnu.

L’impact de la digitalisation

Pour Sébastien Jely, Directeur de l’IMDRH : « La fonction RH, particulièrement exigeante, évolue et se complexifie. Elle fait appel à des compétences techniques, certes, mais aussi à des savoir-faire et des aptitudes comportementales fortes comme l’affirmation de soi ou l’écoute active. […] La digitalisation influence aussi fortement le métier de RH. Elle peut en faciliter la pratique mais engendre de nombreux défis à relever. Nous parlerons de travail collaboratif, de fluidification de l’information ou d’apprentissage « blended learning » pour les aspects positifs mais aussi de RPS ou de perte de contact humain pour points de vigilance »

Par ailleurs, l’étude montre que de nouveaux modes de formation sont plébiscités. Les DRH sondés sont, par exemple, convaincus du bien-fondé des méthodologies d’apprentissage par le jeu (serious games, jeux de rôles, jeux de société, etc.). En revanche, interrogés au sujet des MOOC et des SPOOC, 41% des répondants ont admis ignorer la signification d’au moins un des deux termes, alors même que ces enseignements en ligne ne cessent de prendre de l’ampleur.

(1) Sondage en ligne réalisé pendant le mois de septembre 2016.

Crédit photo : Pexels.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici