3 exercices pour méditer au travail

pexels-photo-851213

Voici des exercices faciles d’accès pour vous initier à la pratique de la méditation, et en faire une habitude, même pendant votre journée de travail.

Connaissez-vous le programme Search Inside Yourself créé au sein de Google ? Les débuts remontent à un peu plus de 10 ans quand Chade Meng-Tan, ingénieur Google, commence à s’intéresser aux dernières recherches sur la neuroplasticité  ainsi qu’à l’intelligence émotionnelle. Il est passé du développement informatique novateur au développement personnel innovant. Depuis, les collaborateurs Google participent en masse à sa formation dans le monde. Résultats au niveau personnel ? Une réduction notable du stress, plus de clarté d’esprit et une meilleure communication avec les autres. Résultats au niveau de l’entreprise ? Un potentiel de leadership développé, une plus grande performance, un esprit de collaboration.

Pour sûr, le manager de demain sera un méditant. Il saura prendre le temps quand tout va trop vite, analyser la situation quand tout est brouillé.

Alors, la méditation au travail, on s’y met ?

1° La pratique du STOP

Cette pratique, très simple, permet de retrouver quasi instantanément un équilibre pour la prise de décision. Chaque lettre correspond à une étape :

S = Stop. Quand les choses s’accélèrent, que l’on sent de l’agitation ou, au contraire, de la sidération, l’idée est de prendre le temps de ce STOP et de  s’arrêter. On peut pour s’y aider visualiser un panneau STOP ou imaginer appuyer sur le bouton Pause de la télécommande.

T = Time out, comme dans le sport. Sauf qu’il s’agit de tout sauf d’un temps mort, il s’agit de prendre le temps d’une respiration. Vous avez pensé à faire ce Stop ? Top ! Maintenant, prenez une belle respiration.

O = Observation. Il s’agit d’observer ce qu’il se passe en vous et autour de vous, pour revenir à du factuel.

P = Process. Vous êtes maintenant en mesure de prendre, plus posément, une décision.

La pratique du STOP est très simple à mettre en oeuvre et l’habitude vient vite.  Vous verrez, une fois acquise, que le STOP se joue en à peine quelques secondes et que ce petit temps permet de grandes décisions.

2° Le journaling

Le journaling est une pratique simple et très efficace pour gérer les moments difficiles. Lorsque vous êtes confronté.e à une émotion vive (ex. votre boss vient de vous caler une intervention de dernière minute, l’un de vos collègues vient de vous incriminer sur un dossier) tout ce qui vous passe par la tête et par le corps ! Ce qui est écrit n’a même pas pour objectif d’être relu, vous jetterez probablement votre note après l’avoir écrite.

Vous pouvez décrire la situation ou votre ressenti : couchez à l’écrit tout ce qui vous vient et si rien ne vous vient, écrivez que vous ne savez pas quoi écrire. Peut-être pouvez-vous décrire ce que vous ressentez : un dos contracté, froid aux mains, etc. ? Tout est permis ! Cette pratique, simple mais qui nécessite d’en prendre l’habitude et d’en acquérir les automatismes, offre l’avantage  de nous mettre,  grâce à l’écriture, à distance du problème. De quoi calmer le corps et l’esprit !

3° Trois minutes sensorielles

Cette pratique consiste à prendre 3 minutes quotidiennes rien que pour vous et à vous concentrer sur vos sens. L’idéal est de vous installer dans un endroit où vous ne serez pas dérangé.e (toilettes, extérieur, salle de repos) et de fermer les yeux, en vous concentrant sur tous vos autres sens. Vous pourrez sentir l’air courir sur vos épaules, une odeur vous chatouiller les narines, les sons vous abreuver les oreilles. Accueillez tous ces stimuli, et laissez-vous aller. Comme le brossage des dents et en 3’ seulement, vous nettoyez votre esprit de ses ruminations et chaque minute compte !

Pour aller plus loin, sachez que la méditation s’apprend et que, comme tout apprentissage, elle requiert de la constance. Les études scientifiques démontrent que son acquisition passe par une pratique quotidienne pendant au moins 8 semaines ; les programmes MBSR sont, pour cela, particulièrement indiqués.

Par AnneSophie Vernhes, Consultante & Coach pour Oser rêver sa carrière, spécialiste de l’accompagnement des projets de transition et évolution professionnelle.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
– Jonathan Lehmann : « La méditation aide énormément en cas de doute »
– 5 vertus de la pleine conscience validées par la science

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 shares