Nutrition : 5 conseils pour retrouver de l’énergie

photo-1515878459526-bfff71cfa6da

Marine Sharaf, naturopathe et formatrice « Bien-Être et Santé en entreprise », explique comment retrouver de l’énergie en changeant (un peu) sa façon de s’alimenter.

On pense souvent que l’aliment est notre charbon, qu’il nous fournit l’énergie dont on a besoin. C’est en partie vrai, mais on oublie souvent que la digestion nous coûte aussi en énergie. Ainsi faisons-nous souvent l’erreur de manger lorsque notre énergie n’est pas au top ou de nous ruer sur des aliments réconfortants et sucrés en pensant qu’ils vont nous requinquer. Résultats : bâillements dès 11H, somnolence de début d’après midi, manque de concentration, mots et idées qui filent. En gros vous pédalez dans la semoule (que vous avez probablement mangée à midi !).

1° Je mange quand j’ai faim et seulement quand j’ai faim
Le corps sait s’il a besoin de carburant ou s’il a besoin de repos. Il ne faut donc pas avoir peur de sauter un repas (à condition de ne pas surcompenser ensuite sur de la malbouffe) pour ensuite snacker sainement, ou manger un vrai repas quand la faim est vraiment là.

2° Avant une réunion importante, je choisis avec soin mon mini-festin
Si vous avez besoin de toute votre attention, mangez des crudités (si vos intestins les supportent) ou des fruits frais plutôt qu’un repas complet. Évitez le combo steak-frites, assez difficile et long à digérer.

3° Je m’hydrate tout au long de la journée
Ceci afin de ne pas diluer les sucs digestifs et demander un effort supplémentaire à votre système digestif. Buvez un grand verre d’eau 30 min avant le repas et limitez le sel. Une infusion digestive en fin de repas (une seule tasse) peut aussi vous aider.

4° Je veille à stabiliser ma glycémie (ou taux de sucre dans le sang)
Pour cela, je mange des aliments complets, non raffinés, et pleins de fibres. Fini le jus de fruit, le pain blanc et les petits gâteaux industriels. Le coup de boost passager du à l’hyperglycémie se soldera toujours pas une hypoglycémie réactionnelle et donc un gros coup de pompe… et une envie de grignoter !

5° Si je suis stressé(e), je me détends avant de manger
Le corps ne sait pas gérer l’urgence/le stress (sollicitant le système sympathique) en même temps que la digestion (sollicitant le système antagoniste appelé para-sympathique). Pratiquez  donc quelques respirations complètes (avec le ventre, en abaissant le diaphragme), méditez ou faites de la cohérence cardiaque pendant quelques minutes avant de manger.

Plus d’infos : greenmarine.fr

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

A lire aussi :
 Alimentation : les 3 mauvaises habitudes les plus fréquentes au bureau (et comment les remplacer)
– Vous faites du sport le midi ? Voici comment éviter le coup de pompe de retour au travail
– On a testé un bureau assis-debout

Crédit photo : Unsplash.

Étiquettes : , ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 share