Les 4 mythes de l’organisation

tin-soldiers-model-soldiers-lead-63856

Les semaines filent et se ressemblent. Toujours trop courtes, toujours trop remplies. Et si on prenait le temps de se poser pour gagner en efficacité et et atteindre ses objectifs ? Dans 2h chrono pour mieux m’organiser (1), Julien Gueniat, fondateur du site Organisologie, partage un tas de conseils et d’astuces, exercices à l’appui. Il casse, au passage, quelques idées reçues en matière d’organisation. La preuve par quatre.

1° Je peux terminer mon travail

Pensez-vous devoir terminer votre travail pour prendre du bon temps ? Pensez-vous pouvoir quitter le travail en vous disant « C’est bon, c’est terminé ? ». Erreur. Il y aura toujours quelque chose à faire, ou à améliorer. Apprenez plutôt à regarder, en fin de journée, le chemin parcouru et à récompenser vos efforts. Croire que le travail peut être terminé est frustrant, apprenez à vivre avec du travail en attente.

2° L’organisation tue la créativité

Beaucoup de personnes pensent que le fait de s’imposer une rigueur personnelle est une entrave à la créativité et à l’épanouissement. Le mythe du génie créatif qui arrive soudainement à produire des idées merveilleuses à la vie dure. Pourtant, en analysant les journées des artistes de ce siècle, on aperçoit une organisation routinière réduisant les prises de décision et libérant ainsi de l’énergie pour les activités à forte valeur ajoutée.

3° Les to-do-list me rendent efficaces

Vous pouvez passer votre vie à écrire des listes, mais passer à côté de ce qui compte le plus. Non seulement les tâches doivent être hiérarchisées (quelles sont vos priorités ?), mais elles doivent être aussi accompagnées d’informations supplémentaires : combien de temps avez-vous à votre disposition ? Quelle est votre niveau d’énergie ?

4° Le temps se gère

Une personne qui dit « Je n’ai pas le temps » dit en réalité « Je fais passer d’autres priorités avant ». Dîtes-vous souvent je n’ai pas le temps ? Si c’est le cas, reprendre la responsabilité de vos actions commence par le vocabulaire que vous utilisez au quotidien. Assumez vos comportements : « Je n’ai pas pris le temps pour… », « J’ai d’autres priorités ».

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
 5 exercices pour lâcher prise au bureau
 Pour être plus productif (et moins fatigué), faites des pauses !
 Ne vous laissez plus piéger par votre « cerveau réactif » !

(1) Dunod.

Crédit photo : Pexels.

Étiquettes :

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares