Jonathan Lehmann : « La méditation aide énormément en cas de doute »

Jonathan Lehmann

Ancien avocat, Jonathan Lehmann a décidé de tout plaquer. Après avoir crée son blog Les Antisèches du bonheur, il est parti sur les routes, à la recherche du bonheur justement. De son voyage en Inde est né son Journal intime d’un touriste du bonheur, dans lequel il raconte ses expériences spirituelles et ses rencontres avec différents penseurs. Son leitmotiv : vulgariser et diffuser les bienfaits de la méditation. Rencontre.

Être indépendant c’est… La liberté, faire ce que l’on a envie de faire, développer sa créativité. Dans ma vie, ça s’exprime dans le fait de ne plus avoir de patron. C’est peut-être prétentieux mais j’avais l’impression d’avoir quelque chose à offrir que mes chefs n’étaient pas capables de saisir. Comme si j’étais un outil mal utilisé. J’aurais pu devenir avocat indépendant, mais j’ai fait comme un rejet, de cette grosse structure qu’est Wall Street, de la profession… J’avais envie de faire quelque chose de créatif, d’artistique. Aujourd’hui dans mon travail, il y a de la fantaisie, de l’humour… je suis libre de créer.

Le rôle de la méditation dans une journée de travail. Les journées sans méditation sont rares. Ça arrive, une fois par an peut-être. Dans ces moments-là, je suis décentré. Je deviens plus réactif que proactif. Je me sens moins bien, mes pensées se servent de moi, je perds du temps ce qui crée du stress et je prends moins de plaisir à ce que je fais. Avec la méditation, j’ai plus d’idées nouvelles. J’ai plus de confiance en ce que je fais : je n’ai pas besoin de demander à tout le monde si ce que je viens d’écrire est bien, je le sais. J’ai un meilleur usage de mes capacités cognitives, une meilleure mémoire. Mon cerveau semble être un meilleur outil.

Le mantra de vos journées. Le bonheur est toujours ici et maintenant.

Votre conseil en cas de doutes. En cas de doute, je sors les poubelles mentales. Je prends un cahier et j’écris. Je me parle tout seul. Quand on extériorise sa pensée, on diminue ce phénomène qui consiste à se mentir à soi-même. La méditation aide énormément en cas de doute. Les pensées viennent et l’on parvient à se connecter à son intuition. On a une intelligence qui parfois est bloqué par des parasites. Ce qu’il faut retenir c’est que rien n’est grave, jamais.

Une journée de travail idéale. Elle commence tôt, vers 5 ou 6h. Une méditation longue, du sport, un bon petit déjeuner. Tout cela avant d’allumer mon téléphone. L’élément important d’une bonne journée est la créativité. J’aime aussi les journées où je fais de bonnes rencontres, où j’échange des idées sur des thématiques de vie importantes.

Le meilleur conseil que vous ayez reçu dans votre carrière. « Si tu veux avoir du succès, fais ce que tu ferais gratuitement. » Dans ma vie, j’ai eu des moments où j’essayais désespérément de lancer une start-up web. J’ai reçu ce conseil à ce moment de ma vie : « Tu veux savoir ce que tu veux faire dans la vie ? Regarde ce que tu fais déjà. » On ne peut être le meilleur à quelque chose que si l’on est passionné. Convaincre les gens de faire de la méditation, je le fais toute la journée. C’est quelque chose que j’aime.

Le livre de votre vie. Sans aucun doute A New Earth d’Eckhart Tolle. Ça a transformé ma vie. J’ai des frissons rien que d’y penser. Quand je l’ai lu, je me suis demandé pourquoi on ne m’avait jamais expliqué cela. Tout est devenu clair, comme si on m’avait enlevé un voile. C’était dingue.

Ce que votre voyage en Inde vous a apporté dans votre manière de travailler. Du calme, un peu de fatalisme. Je me dis moins qu’avant : « Pourvu que, si seulement… » Avant j’aurais sûrement voulu que mon livre connaisse le succès, j’aurais voulu aller dans telle émission… Mon mental me le dit encore parfois, mais je le fais taire. J’ai moins de stress, moins d’angoisse et plus de joie.

Quand les deadlines deviennent stressantes, vous… Je m’arrête. Je me concentre sur ma respiration, je vais marcher, je fais du yoga… Je prends soin de mon corps et de mon mental. Puis il faut relativiser : regarder sa liste de choses à faire, certaines sont urgentes, d’autres moins.

Ce que votre changement de voie vous a appris. Je suis plus fort que ce que je croyais. On l’est tous. J’ai appris à parler en public, à m’attaquer à mes addictions, à changer mes habitudes, soigner mon corps… Des choses dont je croyais être prisonnier.

La réaction à adopter face aux patrons tyranniques. Ne pas prendre les choses personnellement, se dire que c’est leur problème. Essayer de faire ce que l’on peut pour limiter les mauvaises ondes. Ne pas supposer que les gens savent ce que l’on veut. Si j’ai besoin de vacances, je le dis. Dire ce que l’on veut, sans avoir peur de se faire virer, de ne pas avoir son augmentation … Oser être soi.

Votre bureau idéal. Il a une vue sur la nature. Il a une chaise hyper confortable, ergonomique. Il a un grand écran mais sur le côté, pour ne pas gêner la vue. Une belle surface de travail. Il y a de la belle papeterie et de bons stylos de dessin.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job et découvrez notre annuaire du bien-être au travail.

À lire : Journal intime d’un touriste du bonheur, éditions de La Martinière, parution le 24 mai 2018

À télécharger : L’application de médi­ta­tion des Antisèches du Bonheur par 7Mind

A lire aussi :
– Tal Ben Shahar et Fabrice Midal : « Trouvez ce que vous aimez, ce qui a le plus de sens pour vous, et faites-le ! »
– Raphaëlle Giordano : « Laisser du vide dans mon emploi du temps nourrit mon réservoir d’énergie et de créativité »
– Florence Servan-Schreiber : « J’ai une vision très artisanale du travail »

Étiquettes : , ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

    • Natacha
    • 30 mai 2018
    Répondre

    J’ai acheté Journal intime d’un touriste du bonheur et je suis en train de le dévorer 🙂
    C’est drôle, touchant, facile à lire et plein d’enseignements. Mille Mercis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares