Elsa Grangier : « Prendre du plaisir à donner un sens à ce que l’on fait »

selfie-elsa-grangier

Elsa Grangier a suivi une voie royale : un bac C mention bien, deux ans de prépa, une école de commerce réputée, 10 ans de marketing digital dans des grands groupes… Puis, elle a bifurqué. « Justement parce que je voulais retrouver du plaisir au travail, explique-t-elle. J’ai créé une société qui m’a permis, par pure coïncidence, de toucher le métier dont j’avais toujours rêvé : journaliste. »

Ainsi, après avoir fondé le site « Avisdemaman.com », Elsa Grangier est devenue chroniqueuse dans l’émission « Les Maternelles ». Fraîchement diplômée d’une école de journalisme, elle est désormais chroniqueuse et réalisatrice dans l’émission « Visites privées » de Stéphane Bern. Elle écrit aussi pour le Huffington Post.

Votre définition du bonheur au travail. Prendre du plaisir à donner un sens à ce que l’on fait.

Le meilleur conseil que vous ayez reçu. Ecoute, regarde, interroge…et surtout fais-toi confiance. N’attends pas d’avoir des regrets. Ose.

Votre bureau idéal. Ma tête 😉

Votre mantra. J’en ai deux – d’ailleurs l’un ne va pas sans l’autre :  « Je suis de bonne bonne bonne humeur ce matin ! » et « Tout est possible, c’est juste une question de timing ».

Une journée de travail réussie, c’est… Une journée qui a fait germer une nouvelle idée, naître une nouvelle rencontre, qui a permis de trouver une solution, qui a levé un doute, construit une pensée, aidé quelqu’un… En bref, une journée utile et résolument positive quelque soit la finalité.

Votre arme antistress. L’humour ! D’ailleurs, l’indicateur de mon niveau de stress réside dans ma capacité à faire des blagues pour tout et rien. Je suis de nature très blagueuse ascendant second degré. Alors de façon assez instinctive – et pour me détendre – je fais des blagues. J’invente des histories folles, je fais croire des énormités. Il m’est déjà arriver de me faire passer pour quelqu’un d’autre en appelant des partenaires ou clients. Evidemment, ensuite je rétablis la vérité… Mais je me suis aperçue que ça détendait tout le monde, alors pourquoi s’arrêter !

Votre plus grande fierté. Avoir osé lâcher le confort du cadre dirigeant pour la vie précaire de journaliste en recherche de piges ! Et me sentir alignée, résolument à ma place.

L’échec qui vous a le plus appris. Disons que je suis en pleine phase d’apprentissage, sans que cela soit un échec. Un profil « atypique » comme le mien fait peur dans la société ultra-normée dans laquelle nous sommes. Faire voler en éclats les pesants dogmes et les étiquettes déstabilise.  Souvent, j’entends que mon parcours est beau, inspirant et courageux (le pire compliment qui soit), mais la réalité terrain est toute différente… Ce n’est pas toujours simple de trouver une rédaction qui fera confiance à ce type de profil. Le corporatisme est tenace, c’est peut-être d’ailleurs une raison à l’actuelle défiance vis à vis des médias. Heureusement, j’ai de la ressource, de l’énergie à revendre et des projets plein la tête.

Les personnes qui vous inspirent. D’abord, mes enfants : curieux, drôles et volontaires. Ensuite, les libres, les audacieux, les pugnaces, les jeunes d’aujourd’hui (je n’aurais jamais pensé dire cela et me considérer d’emblée comme datée) qui sont bien plus enthousiastes, malgré le contexte, que ce que nous étions. Et pour finir, ceux pour qui compromis ne veut pas dire compromission.

Le livre qui vous a le plus fait avancer. Difficile d’en choisir un ! Je me suis aperçue récemment que mes lectures infusent de doux changements dans ma vie professionnelle. Les livres en question ne sont pas forcément une acquisition de méthodes ou de pratiques managériales, mais plutôt une façon de voir et d’apprécier la vie dans son ensemble. En ce moment, je dévore Camus, Sylvain Tesson et la belle poésie de Fernando Pessoa. Lire du beau, du vrai, du passionné dope mon énergie et rend mon envie de bonheur non négociable.

A lire aussi :
– Témoignage : « Pour être libre et heureux, il est vital de se former tout au long de la vie »
– 5 exercices pour lâcher prise au bureau

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant
0 shares