5 bonnes raisons de vous mettre aux sketchnotes

marc

Le sketch quoi ?! Le sketchnote. Autrement dit, la prise de notes visuelles. On vous en dit plus sur cette technique innovante qui va dépoussiérer les synthèses de vos réunions. Ludique et efficace.

A l’occasion de la sortie en France du livre de Mike Rohde, Initiation au sketchnote (1), on vous en dit plus sur cette technique de prise de notes visuelles. « Pour sketchnoter, vous devez relever les idées essentielles, réfléchir à ce qu’elles signifient, puis en établir une carte visuelle, résume Mike Rohde. Le but est de ne pas prêter attention aux détails et de relever plutôt les idées principales, puis de les convertir en notes visuelles qui incluent à la fois des mots et des images. »

1° Nul besoin de savoir bien dessiner

Mike Rohde le répète tout au long de son livre : il n’est pas nécessaire d’être Picasso ou Monet pour s’adonner au sketchnote ! Ouf. En effet, ce n’est pas de l’art, mais une manière dynamique de capturer des idées. Mieux : son ouvrage vous aidera à améliorer votre coup de crayon avec de nombreux exemples et pas à pas. Le tout étant de pratiquer souvent pour progresser. Et de réveiller l’enfant qui sommeille en vous. A vos crayons !

2° Une aide à la compréhension et à la mémorisation

En sketchnotant, on écoute de manière active. On est donc plus concentré, mais ce n’est pas tout. Comme le souligne, Marc Bourguignon, un adepte du sketchnote, cette pratique donne « la possibilité de visualiser et synthétiser des idées et des concepts, d’aider à la compréhension pour les personnes visuelles (50% de la population) et à la mémorisation grâce à une association d’images, de formes, de couleurs mêlées au texte. Dans mon travail, j’utilise les sketchnotes principalement pour communiquer des idées et concepts, favoriser la compréhension et faciliter la collaboration entre les équipes. J’invite chacun à exprimer ses idées à l’aide de schémas pour appuyer son discours et éviter ainsi toute confusion. Avec un schéma ou une sketchnote on peut « voir» la situation telle que nous la percevons. Cette représentation est un très bon support et une réelle base de travail pour progresser. C’est pour moi un nouvel outil d’aide à la résolution de problématiques et de prise de décision qui s’inscrit tout à fait dans le management visuel. »

3° C’est fun !

« Avant, quand j’assistais à une réunion, j’avais du mal à suivre parce que je prenais des notes trop détaillées, raconte Mike Rohde. La prise de note était devenue un fardeau. Le pire, c’est que je ne relisais jamais mes notes ! En me concentrant sur les grandes lignes, je suis plus détendu, plus actif et plus attentif. En mêlant les mots, les dessins et la typo, mes notes sont devenues plus visuelles et beaucoup plus fun ! » Le sketchnote, c’est donc une technique aussi amusante qu’efficace, aussi ludique que stimulante. En bref, un vrai plaisir, même en réunion !

4° Une tendance 2.0

Les sketchnoteurs forment une véritable communauté. Ils sont nombreux à partager leurs œuvres sur les réseaux sociaux. Rendez-vous, par exemple, sur le groupe Flickr « The sketchnote Handbook ». Cet aspect communautaire est aussi un point fort du livre de Mike Rhode puisqu’il a invité 17 sketchnoteurs à y participer. Parmi eux, Marc Bourguignon ou encore Magali Le Gall. Sur une double page, chacun se présente, explique ce qui l’a amené au sketchnote et donne des conseils. Une pluralité de regards qui montrent qu’il n’y a pas une bonne manière de sketchnoter, mais une multitude d’approches possibles selon la personnalité de chacun. A vous de faire preuve de créativité pour trouver votre propre langage visuel.

5° Ça sert au travail, mais pas que…

Les sketchnotes sont utiles pour synthétiser une conférence, une réunion, mais aussi pour raconter des expériences. Un peu comme un journal de bord.

isa-pailleau

Pour vous inspirer, faites donc un tour sur le compte Twitter d’Isabelle Pailleau (cf ci-dessus), psy positive et joyeuse, co-fondatrice de « La Fabrique à bonheurs ». On adore.

Crédit : sketchnote de Marc Bourguignon.

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Pingback: « Ce qui importe dans une réunion, c’est la qualité de présence de chacun » – My Happy Job

  2. Répondre

    Je l’utilise (encore maladroitement) pour informer mes collègues absents pendant les réunions. Résultat: ils sont ravis et trouvent ça bien plus sympa qu’un PV de réunion. (Et moi, ça m’amuse et me rend plus attentive)

    Magali (www.enallantaubureau.com)

    1. Répondre

      Super ! Merci pour ce partage d’expérience (et on file découvrir votre site !).

  3. Pingback: BOITE A OUTILS - glbrh | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 share