3 exercices pour méditer au bureau

pexels-photo-192555

Qui a dit que méditer demandait beaucoup de temps ? Ou encore qu’il fallait forcément rester assis et immobile ? Formatrice en pleine conscience et créatrice de « Mieux-être au travail« , Elisabeth Allier vous propose trois exercices simples qui prouvent le contraire !

1° Un exercice à réaliser régulièrement

* Avant de démarrer une nouvelle activité

* Pendant les temps d’attente (un fichier qui télécharge, avant un entretien, à la cantine…)

* Quand votre regard se porte sur un bijou ou sur votre montre que vous portez tous les jours

* Avant de rentrer chez vous le soir

Vous pouvez aussi coller un post-it sur votre écran : « Je pense à respirer ». A vous de trouver le « déclencheur » qui vous convient.

Essayez ensuite l’exercice suivant, assis à votre bureau ou debout, les yeux fermés :

Dirigez votre attention vers vos 3 prochaines respirations.

Pour chacune d’elle, vous pouvez, en silence, répéter les phrases suivantes :

« J’inspire, je me grandis.

J’expire, je relâche mes éventuelles tensions (visage, nuque, dos, jambes…) »

Bénéfice : cette micro-pause est votre bulle d’oxygène : vous n’enchaînez plus vos activités au pas de course, vous gagnez en sérénité et vous permettez à votre cerveau de se régénérer.

2° Un exercice à réaliser avant un enjeu important

* Un rendez-vous avec un client exigeant

* Une réunion que vous animez sur un sujet épineux

* Un entretien d’embauche ou un entretien annuel

Vous êtes debout, les pieds parallèles, légèrement écartés de la largeur de votre bassin.

Vos yeux peuvent rester ouverts ou semi-fermés, en fixant un point au sol situé à 1m environ de vous.

Commencez par 3 profondes respirations : « J’inspire par le nez sur 5 temps  puis j’expire par la bouche sur 5 temps » (n’hésitez pas les compter en silence)

Puis, dirigez votre attention vers vos pieds pour ressentir le contact de vos pieds avec vos chaussures : comment est-ce ? Est-ce la même chose dans le pied droit que dans le pied gauche ?

Votre corps est stable, ancré dans le sol.

Revenez maintenant à votre respiration pour ressentir le mouvement de va et vient de votre respiration, inspiration après expiration.

Cet instant est un instant calme, en lien avec votre corps, en lien avec votre respiration.

Bénéfice : en revenant à votre corps et à votre respiration, vous vous laissez moins emporté par vos pensées « parasites » qui ont tendance à échafauder des scénarios catastrophes « Je ne vais pas y arriver »  ou à commenter votre expérience de façon négative « J’en ai assez de ce client, pourquoi est-ce moi qui dois m’y « coller » ? ». Vous faîtes l’expérience de plus de fluidité et de sérénité.

3° Un exercice à réaliser en bougeant

Méditer, ce n’est pas que resté assis ou debout, immobile au calme ! Méditer, c’est aussi vous rendre davantage présent à ce que vous faîtes déjà. Par exemple, quand vous marchez d’une pièce à l’autre, pour vous rendre en salle de réunion, pour sortir déjeuner, aller chercher des photocopies…

Commencez par noter votre tempo. Si vous marchez vite, pouvez-vous essayer de ralentir, même un court instant ?

Puis, portez toute votre attention vers vos pieds qui se posent sur le sol, l’un après l’autre, vers les articulations de vos genoux et de vos cuisses en mouvement.

Si vous pouvez, essayez pieds nus dans votre bureau : l’expérience est intéressante !

Bénéfice : vous descendez votre mental dans vos pieds, votre « radio FM » se fait plus discrète.

Pour ne rater aucune actualité en matière de qualité de vie au travail, inscrivez-vous à la newsletter de My Happy Job.

A lire aussi :
La pleine conscience a-t-elle sa place en entreprise ?
– Un exercice de sophrologie pour se relaxer au bureau

Crédit photo : Pexels.

Étiquettes : ,

Plus d'articles de la même rubrique:

De
Article Précédent Article Suivant

Commentaires

  1. Répondre

    Comment gérer le regard des autres quand on fait ces exercices au bureau ?

    1. Répondre

      Bonjour,
      Commencez peut-être par l’exercice en bougeant, le plus discret. Pour les autres, si vous redoutez le regards de vos collègues, essayez de vous isoler si possible. Et sinon préparez une réponse : vous avez le droit de vous détendre/de déconnecter ainsi, comme d’autres iraient prendre un café ou fumer une cigarette 😉

  2. Pingback: Apprendre à (se) déconnecter en méditant – My Happy Job

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 shares